My name is Bond, James Bond !

Publié le 12-Septembre-2015, par Christophe.

BD James Bond 1

BD James Bond 2

BD James Bond 3

Je n'ai certes jamais ouvert le moindre roman d'Ian Fleming mais j'ai vu une grande partie des films de la série. D'accord, certains films sont de véritables nanards (les derniers de ceux avec Roger Moore sont particulièrement navrants) mais d'autres sont plutôt bons (le dernier «Casino royal» avec Daniel Craig ou «Skyfall» sont assez intéressants ; au fait, mes acteurs favoris de la série sont bien évidemment Sean Connery et Daniel Craig). Quoiqu'il en soit, bons ou mauvais, ces films ont souvent été tournés dans des décors extérieurs fabuleux (même si parfois, la baie d'Halong se retrouve en Thaïlande) et ils peuvent, à ce titre, être une source d'inspiration pour voyager. Alors quels sont les «James Bond» aux paysages les plus remarquables (faux ou vrai) ?

1. «On ne vit que deux fois» de 1967 avec Sean Connery : le Japon est à l'honneur dans ce film qui commence pourtant dans l'espace (le film date du début de la conquête spatiale avec le programme Apollo qui devait mener les Américains sur la Lune). Certes, il ne doit pas exister au Japon une île avec un cratère permettant de cacher une base de lancement de fusée, mais le magnifique château d'Himeji apparaît dans le film (c'est quand même l'un des plus beaux du Japon) !

2. «Les diamants sont éternels» de 1971 avec Sean Connery : et quand on parle de diamants, il faut bien évidemment penser immédiatement à Amsterdam, même si ce qui m'avait marqué dans ce film, c'est le casino «Circus Circus» de Las Vegas. Ca permet de voir que cette ville de dingues a énormément changé depuis...

3. «Vivre et laisser mourir» de 1973 avec Sean Connery : d'accord, le meilleur de ce film est sa bande originale, avec la chanson «Live and Let Die» écrite par Sir Paul McCartney ! Mais, il faut avouer que j'aimerai bien un jour découvrir la Nouvelle-Orléans (même si ce n'est pas au moment du carnaval) et les bayous de Louisiane (ou Bayou la Batre avec ses capitaines de crevettier, car la crevette, on la fait au barbecue, bouillie, grillée, rôtie, sautée. T'as la crevette kebab, la crevette créole, le gombo de crevettes ; à la planche, à la vapeur, en sauce ; tu fais l'avocat crevettes, la crevette citron, la crevette à l'ail, la crevette au poivre ; soupe de crevettes, ragoût de crevettes, la salade de crevettes, cocktail de crevettes, le hamburger de crevettes, le sandwich crevettes... ; et oui, il y a aussi Forrest Gump)

4. «L'homme au pistolet d'or» de 1974 avec Roger Moore : sincèrement, c'est le «James bond» (le film) le plus remarquable côté paysage surnaturel, rien que pour le décor naturel du repaire de Scaramanga, le méchant de cet opus : un petit îlot de Thaïlande dominé par un piton karstique remarquable. Aujourd'hui, l'île est d'ailleurs connue sous le nom de «James Bond island» !

5. «L'espion qui m'aimait» de 1977 avec Roger Moore : D'accord, ce qui m'a surtout marqué dans ce film, c'est la Lotus Esprit Turbo qui se transforme en sous-marin... Mais les décors naturels de ce film sont pourtant remarquables : la pyramide de Gizeh, les temples de Luxor et d'Abu Simbel.

6. «Moonraker» de 1979 avec Roger Moore : Le film voulait surfer sur les débuts de la navette spatiale américaine et sur le succès du premier «Star Wars» tout juste sorti mais c'est surtout un gros nanard intersidéral (mais alors, nanard de chez nanard, à moins qu'il faille prendre cette farce au 3ième au 4ième dégré ? Ce qui est tout à fait possible avec l'humour anglais ;-)). Par contre, on y voit les chutes d'Iguaçu (et le pain de sucre à Rio de Janeiro) et Venise, c'est déjà ça !

7. «Rien que pour vos yeux» de 1981 avec Roger Moore (et Carole Bouquet) : presque à la hauteur de la «James Bond island», côté paysage surnaturel : les Météores avec ses monastères ! Cette région de Grèce continentale n'est rien d'autre qu'un des paysages les plus extraordinaires de la planète !

8. «Jamais, plus jamais» de 1983 avec Sean Connery (ouf) : d'accord, il n'y a rien qui donne vraiment envie de voyager dans ce film qui n'est qu'une reprise d'«Opération Tonnerre» de 1965 (avec Sean Connery). Mais, l'action se déroule assez souvent sous l'eau, avec des vues sous-marines (pas terribles) des Bahamas (qui ne me font pas rêver du tout, mais James passe souvent par Nassau, il fallait bien que j'en parle un peu).

9. «Dangereusement vôtre» de 1985 avec Roger Moore : côté nanard, il dépasse largement «Moonraker». Mr «Chapeau Melon», alias, John Steed (ou encore Patrick Macnee) y est bien plus fringuant qu'un Roger Moore (plein d'humour, mais) vieillissant, mais voilà, on y voit James Bond, avec son déambulateur, sur les câbles du «Golden Gate Bridge», au dessus de la baie de San Francisco !

10. «Permis de tuer» de 1989 avec Timothy Dalton : le film commence dans les Keys en Floride (avec le «Seven Mile Bridge») et se finit dans les ruines de Teotihuacán au Mexique. Ce n'est pas transcendant, mais c'est déjà ça ;-).

11. «Demain ne meurt jamais» de 1997 avec Pierce Brosnan : le Caucase aux portes de Toulouse ! Bin, oui, la base terroriste du pré-générique du film, censée être au Caucase, a été filmé à Peyragudes dans les Pyrénées ! Ah, la dérive des continents...

12. «Le monde ne suffit pas» de 1999 avec Pierce Brosnan (et Sophie Marceau) : «Eilean Donan Castle» en Ecosse (vu furtivement) et une petite île au milieu du Bosphore à Istanbul (je ne sais pas si cette île existe vraiment).

13. «Casino royale» de 2006 avec Daniel Craig (et Eva Green) : Venise ? Et non, aucune scène n'a été tournée à Venise (il y a bien des plans de Venise mais les acteurs ne s'y sont pas rendus) ! Sincèrement, un palais vénitien qui s'effondre sur le Grand Canal, vous y avez vraiment cru ? Par contre, tout à la fin, c'est bien le lac de Côme : le film a été tournée dans les jardins de la villa Balbianello !

14. «Quantum of Solace» de 2008 avec Daniel Craig : le film commence (presque) par une course poursuite sur les toits de Sienne (le tournage a vraiment eu lieu en Toscane, on y était à la même époque ; au fait, pour la course poursuite en voiture du pré-générique, ils ont utilisé la route d'une ancienne carrière en Toscane).

15. «Skyfall» de 2012 avec Daniel Craig : Le bazar d'Istanbul (les toits, en particulier) et la magnifique vallée de Glen Coe en Ecosse figurent au casting géographique de l'un des meilleurs films de la série (avec une très bonne bande originale).

Alors, où va nous emmener SPECTRE le prochain opus de la série (avec Daniel Craig), Rome, Autriche, Mexique ? Franchement, j'ai hâte de le découvrir bientôt au cinéma ! Plus que quelques semaines...

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2018 AMVDD.FR