-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
NORD CHILI du 24 janvier au 14 février 2004
Voyage du 24 janvier au 14 février 2004
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Après notre rapide voyage de 2001, nous avions prévu de retourner au Chili. D'autant plus que le frère d'Anne-Marie, Alain, s'était depuis installé avec sa femme Ale au nord du Chili. Cela posait d'ailleurs un petit souci pour l'organisation du voyage : le pays fait environs 7.000 km de long, en voiture (pour avoir une plus grande autonomie, afin de faire des photos d'animaux ou de paysages sans contraintes), il étit impossible d'aller voir le frère d'Anne-Marie, au nord, et de redescendre ensuite au sud, en Patagonie, dans un délai de 3 semaines (nous n'avions aucune envie de passer ces 3 semaines assis dans une voiture 8 heures par jour) !

Nous avions donc seulement prévu de monter à "San Pedro de Atacama" pour visiter ce que nous n'avions pas encore vu dans les environs : les lagunes altiplaniques et les geysers d'"El Tatio". Puis, nous avions planifié de continuer tout au nord du Chili, jusqu'à Arica, pour visiter le parc national de Lauca, Putre et le "Salar de Surire". Et au pour finir, nous avions prévu de redescendre le long de la côte, en passant par "Pan de Azùcar" et la réserve "Pinguino de Humboldt" près de "La Serena".

Enfin, nous avions choisi de partir fin janvier, début février pour éviter l'hiver bolivien, période très pluvieuse...

Vigognes

aime

Inclassable :

Les Chiliens : leur gentillesse, leur disponibilité, particulièrement chez les personnes âgées (comme le papy de la residencial "Jardin del Sol" à Arica). Bien que parlant très vite en espagnol (l'anglais est plutôt rare), les Chiliens se débrouillent toujours pour se faire comprendre ou nous comprendre. Et sans l'aide du couple d'Indiens au parc national Lauca, nous serions encore à creuser un canal transandin pour évacuer l'eau. De plus, à aucun moment, nous nous sommes sentis en insécurité, même à Arica (cependant : en 2001 à "Viña del Mar", alors qu'un paquebot plein d'Américains, mouillait au large de la ville, nous avions déjoué les plans d'un pickpocket qui nous avait suivi pendant quelques minutes).

Les paysages du nord du Chili : magique ! En moins de 200 km, on passe du niveau de la mer à 5.000 m d'altitude. Les paysages, quoique souvent minéraux, sont très variés : le bleu turquoise des lagunes, le blanc des salars, les volcans à plus de 6.000 mètres, etc...

La faune sauvage riche et variée : en altitude, vigognes, lamas, flamants roses, etc... Au bord de l'océan, otaries, pingouins, pélicans...

La ville d'Iquique : la municipalité sait profiter et mettre en valeur son patrimoine architectural. L'atmosphère qui y règne, est très agréable !

Page n° 1 sur 19 :

"Préambule & On a aimé... (1 / 2)"
-- Page suivante --
© 2022 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.