-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
PHILIPPINES - VISAYAS du 25 mars au 9 avril 2017
Voyage du 25 mars au 9 avril 2017
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Les Visayas, connus pour leur faune sous-marine extraordinaire (de petite taille ; ces sites de plongée ne sont pas connus pour y croiser du "gros", même si, quelques requins baleines peuvent être vu dans les parages), étaient un voyage plongée que nous voulions faire depuis des années. L’année dernière, nous avions tenté d’organiser ce voyage mais nous nous étions pris trop tard et finalement, nous étions partis avec Abyssworld à Bali, voyage qui s’était merveilleusement bien déroulé, notamment grâce à Nicolas, notre "guide multifonction", et aux autres participants de ce voyage. Nous nous étions donc dit que nous voyagerions à nouveau avec Abyssworld, notamment aux Philippines.

Puis, fin juillet 2016, nous avons reçu une newsletter de l’Argonaute (magasin et fosse de plongée à Toulouse) : Jean-Sébastien organisait par le biais d’Abyssworld, un voyage plongée aux Visayas, fin mars 2017 (statistiquement, la période la moins arrosée de l’année), avec un départ à partir de Toulouse (alors que généralement, les voyages d’Abyssworld partent de Paris ou Genève). C’était exactement le voyage que nous voulions faire, nous nous sommes donc inscrits !

Données de l’aéroport de Cebu (en mm d’eau), corrigées pour la journée du 8 septembre 2014 où il est tombé près de 900 mm d’eau en une seule journée, lors du passage d’un puissant typhon.

Ensuite, Jean-Sébastien a organisé une soirée fin janvier à l’Argonaute en présence de Vincent, le responsable d’Abyssworld aux Philippines, qui serait l’un des "dive masters" sur le séjour (Vincent est aussi un ancien employé de l’Argonaute), pour nous présenter en détail le voyage : quelles plongées allions nous faire, quelle combinaison prendre et comment nous chausser pour embarquer sur le bateau de plongée ? Puis, deux semaines avant le départ, Jean-Sébastien a de nouveau organisé une soirée précédée d’une plongée dans la fosse pour vérifier notre matériel de plongée et pour finir de régler les derniers détails avant le départ. Nous n’avons donc pas eu grand-chose à préparer pour ce voyage (à part plonger un peu en Guadeloupe pour reprendre l’appareil photo et le caisson sous-marin en main). Nous nous sommes donc juste contenter de payer Abyssworld (50 % à la réservation fin juillet, afin de pouvoir prendre immédiatement les billets d’avion et ne pas avoir de surprise ensuite avec une éventuelle surcharge carburant), même si nous avons un peu oublié le paiement du solde fin janvier 2017 (nous n’avions pas reçu le mail d’Abyssworld avec les liens pour payer le solde du voyage ; heureusement, nous avons pu payer la facture avec un mois de retard, sans problème). Finalement, le plus difficile a été de boucler nos sacs de plongée (30 kg par personne, qui pouvaient être répartis entre deux sacs) : il a fallu tout peser méticuleusement pour tenir dans le forfait.

Mais aurions-nous quand même la chance (inouïe) de croiser un requin baleine ? L’espoir était infime, surtout lors des "muck dives", à la recherche de microscopiques organismes subaquatiques sur du sable volcanique...

Page n° 1 sur 37 :

"Préambule"
-- Page suivante --
© 2020 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.