-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
CHINE du 3 au 18 septembre 2018
Voyage du 3 au 18 septembre 2018
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

Ce court séjour ne correspondait pas du tout à nos habitudes (il ne faut pas oublier qu’il faut 10 heures de vol pour rejoindre Pékin depuis l’Europe de l’ouest et que nous avons 6 heures de décalage horaire avec la Chine ; en 10 jours, on a à peine le temps de se remettre du vol de nuit et de s’adapter au décalage horaire, qu’il faut déjà repartir). Heureusement, "Comptoir des Voyages" propose aussi des voyages sur mesure. Un minimum de 5 jours complets à Pékin pour visiter les grands sites de la ville, nous semblait nécessaire et 15 jours sur place, en Chine, sans ajouter d’étape supplémentaire au circuit (même si un passage par Shanghai pouvait éventuellement nous intéresser), nous semblait aussi bien plus raisonnable pour prendre le temps d’apprécier convenablement le séjour.

Le lundi 19 mars, nous recevions le devis : 6 nuits Pékin (donc 5 jours pleins) et un minimum de deux nuits dans les autres villes, parfait ! L’éventuel passage par Shanghai comme cela avait évoqué le samedi précédent à l’agence, ne figurait pas dans le devis mais ce n’était pas bien grave. Nous avions juste quelques questions : le programme indiquait un chauffeur ne parlant que chinois pour nous rendre sur la Grande Muraille de Chine, comment allions nous communiquer avec lui (ça nous semblait difficile d’apprendre le chinois en 6 mois) ? Et pourrions-nous changer la date de cette visite en fonction de la météo ? Pour la première question, cela était prévu et expérimenté avec d’autres voyageurs, nous ne devrions pas rencontrer de problème mais pour la deuxième question, même si nous n’avons pas eu de réponse négative, cela nous semblait toutefois bien compliqué (notre demande ne semblait pas être fréquente alors qu’elle pourrait légitimement l’être dans le cas d’un séjour long). Après avoir vérifié l’emplacement des hôtels (pour ne pas avoir d’hôtels trop loin des zones d’attrait touristique, et surtout, loin de restaurants où les chances de trouver un menu traduit en anglais sont quasi assurées), nous avons accepté le devis et versé rapidement un acompte. Peu après, l’agence nous signalait que l’hôtel initialement choisi pour Pékin n’avait plus de disponibilité mais la solution de remplacement nous convenait bien (et il était très bien).

En peu de temps, le voyage était donc organisé, il nous restait juste à faire les demandes de visa qui n’est valable que trois mois après la date d’émission (contrairement à la plupart des visas qui sont valables à partir de la date d’entrée dans le pays). Le temps de recevoir tout le dossier de l’agence avec les lettres d’invitation des hôtels, le nom du contact sur place et les différents documents nécessaires à la demande (pour une fois, nous avons souscrit une assurance rapatriement par l’agence de voyage, celle de la carte bancaire ne semblait pas suffisante pour obtenir le visa), nous avons envoyé le 17 juillet nos passeports avec le dossier à rapidevisa.fr, un prestataire sur internet et nous avons reçu en retour nos passeports dûment estampillés le 28 juillet au matin. Cela est allé vite, sans le moindre problème.

Pendant l’été, nous nous sommes renseignés auprès de collègues ayant vécu en Chine, pour savoir quoi manger et récupérer quelques adresses de restaurants. De plus, le frère de Christophe vit en Chine. Pour discuter plus facilement avec lui, afin d’organiser une rencontre en Chine, nous avons essayé l’application WeChat (l’application du "Facebook" chinois qui ressemble plutôt à une boîte à outils informatiques qui permet de chatter et même de payer des commerçants) pour laquelle la création d’un compte depuis l’Europe est quelque peu problématique (Anne-Marie s’est fait bloquer son compte parce qu’elle communiquait trop avec des étrangers, alors qu’elle n’avait échangé que deux messages avec le frère de Christophe, avant de ne plus utiliser WeChat pendant plusieurs jours). Le 20 août, l’agence nous a recontactés pour une petite mauvaise nouvelle : la visite du temple suspendu, prévue entre Datong et Pingyao, était annulée pour cause de travaux de restauration et l’agence nous proposait deux choix pour la remplacer. Nous avons opté pour le temple de Jinci (et cette visite s’est révélée être très intéressante), en espérant qu’il n’y ait pas d’autre mauvaise surprise avant notre départ.

Le dernier week-end avant le départ, Christophe a préparé un programme pour les 5 jours à Pékin. Comme les prévisions météo pour les premiers jours semblaient bonnes, Anne-Marie a tout d’abord pris rendez-vous avec la "greeter" (une personne dépêchée par l’agence de voyage pour nous accueillir en Chine et nous donner des informations pratiques sur le pays) pour le 4 septembre après-midi, avant de rechercher un site internet pour réserver des tickets d’entrée pour la Cité Interdite (car il ne semble plus y avoir de guichet de vente devant la porte sud de la cité, il faut obligatoirement passer par internet), pour le 5 septembre (au matin).

Page n° 2 sur 57 :


"Préambule (2 / 3)"
-- Page précédente --
-- Page suivante --
© 2018 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et vous devez installer dans votre navigateur un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.