-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
VIETNAM & CAMBODGE du 8 avril au 1er mai 2007
Voyage du 8 avril au 1er mai 2007
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Le Vietnam était (et l'est toujours) une destination de rêve pour nous : la baie d'Halong, la cité interdite de Hué, les rizières en terrasse dans les montagnes avec les minorités ethniques dont les H'Mongs, etc... Mais voilà, plus de dix heures d'avion, hors de question de partir pour seulement une dizaine de jours, juste le temps de se remettre du trajet et du décalage horaire qu'il faut déjà repartir. Pour nous, un voyage aussi lointain, il faut au minimum y passer deux à trois semaines, histoire de rentabiliser le prix du billet d'avion (qui représente plus de la moitié du budget du séjour). Puis, c'est un pays de plus de 2.000 km de long : à moins de survoler rapidement les sites les plus touristiques, ce n'est vraiment pas possible d'aller au Vietnam pour une petite dizaine de jours, selon notre conception du voyage.

Autre casse-tête pour lequel nous avons eu du mal à avoir des éléments de réponse : quand y aller ? Comment faire pour profiter des montagnes du nord sans que celles-ci soient enveloppées sous un épais brouillard et éviter le passage d'un typhon dans la partie sud ? Il nous a rapidement semblé qu'il était nécessaire de ne pas nous risquer dans la visite du pays dans sa globalité. En nous limitant à la partie nord du pays, au mois d'avril, ça nous donnait le maximum de chance du côté météo. La visite du sud sera pour un autre voyage (de toute façon, il nous est pratiquement impossible de partir plus de trois semaines à cette période de l'année).

Cependant, impossible d'aller une première fois en Asie, sans passer par Angkor, si proche vue de France, surtout que la pression touristique sur ce joyau millénaire de l'Asie ne cesse de croître de manière exponentielle (la pression touristique sur ces temples est déjà grande, bien plus grande que nous l'imaginions, mais elle sera largement doublée d'ici deux ou trois ans, vu le nombre d'hôtels de luxe en construction à Siem Reap)

Dernière grande question : comment visiter le pays ? Comment faire pour la barrière de la langue ?

En voyage organisé ? Peut-être une solution mais hors de question de se mêler à un groupe de vieux ronchons qui ne savent pas se passer de leur steak-frite ! En routard & transport en commun ? Difficile de sortir des chemins battus, ça ne résout pas le problème de la langue et nous risquions de passer plus de temps dans les terminaux d'autobus ou gares, qu'autre chose. Louer une voiture ? Cela est impossible au Vietnam pour un occidental.

Anne-Marie a fini par trouver sur internet une solution intéressante : des circuits en groupe de 2 (nous deux) avec chauffeur et guide (francophone). Bémol : c'est une agence vietnamienne à Hanoi. Comment être sûr qu'il ne s'agit pas d'une arnaque (mot qui n'est pas à associer au mot "Vietnam" mais plutôt au mot "internet") ? Points positifs : cette agence, "Asiatica Travel", qui existe depuis 2003, est référencée par le Guide du Routard, elle propose des séjours sur mesure et bien sûr, la taille des groupes commence à deux et nous ne serons pas "mélangé" à un autre groupe.

Début décembre, nous les avons contactés pour un devis "tout compris" (repas inclus) pour un séjour à la carte. Retour très rapide : le programme concocté par "Asiatica Travel" reprenait tous les sites que nous voulons visiter, incluant des randonnées dans les montagnes, une balade en vélo, des nuits chez l'habitant et des nuits en train couchette pour éviter de perdre des journées sur la route. Le programme très intéressant était construit pour nous permettre d'assister aux marchés dans les montagnes. Son prix était aussi très compétitif car nous avons essayé de trouver un produit équivalent via une agence française : plus de trois fois plus cher ! Et dernier point positif : nous avons à payer 30 % à la réservation et le solde seulement une fois arrivé au Vietnam. Si personne ne nous attend à l'aéroport, nous n'aurons pas tout perdu.

Nous avons ensuite réservé le vol Paris - Hanoi : les dates ne correspondaient pas à celles que nous avions indiquées pour le devis mais l'agence a adapté rapidement le programme afin de pouvoir assister aux marchés dans les montagnes du nord. C'était parfait. Restait le problème du visa d'entrée au Vietnam : "Asiatica Travel" nous a proposé d'établir un visa à l'arrivée, ils nous enverraient un papier attestant que nous pourrons retirer le visa à l'aéroport d'Hanoi. N'habitant pas sur Paris, nous n'avions pas la possibilité de nous rendre à l'ambassade vietnamienne, ça nous semblait pas mal !

Page n° 1 sur 41 :

"Préambule (1 / 2)"
-- Page suivante --
© 2021 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.