-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
AMSTERDAM du 10 au 15 juillet 2009
Voyage du 10 au 15 juillet 2009
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Comment ça ? Deux semaines de fermeture au mois d'août ? C'est pourtant ce que veut nous imposer notre employeur, pour cause de crise. Pour nous, cela signifie la catastrophe car, hors de question de partir au bout du monde en pleine période touristique (les billets d'avion sont à un prix prohibitif, entre autres...) Qui plus est, début août, d'après notre livre référence "Saison & Climat", les destinations où la météo est favorable, ne sont pas très alléchantes. L'Europe : météo favorable, oui, mais beaucoup, beaucoup de monde ! La Catalogne, par exemple, au mois d'août, il faut éviter toute route se rapprochant de la côte, sous peine de profiter pleinement, pendant de longues heures, du bitume où les véhicules sont scotchés les uns aux autres, pour cause de bouchons.

Comment faire ? Il nous fallait déjà nous résigner : il n'y aurait pas de plongée en Martinique, cette année ! Ca serait le début de la saison cyclonique : on peut passer à côté, tout comme on peut être privé pendant plusieurs jours de plongée à cause d'une houle soulevée par une dépression tropicale passant au large. Plonger en Europe ? Bin, il faut se rendre sur la côte, par les routes bouchonnées Beurk !. En plus, les fonds sous-marins sont moins variés, ça va bien pour quelques week-ends de plongée au printemps, mais pendant une ou deux semaines, on se lasserait vite, sans parler des tarifs, pas forcement meilleur marché qu'en Martinique.

Puis, Christophe a eu une idée pour sauver un peu la période estivale. En plus, nous avions déjà le Guide du Routard ! L'année dernière, nous étions arrivés à la conclusion que deux semaines à Amsterdam (et ses environs), c'était un peu trop long, nous étions alors partis en Toscane. Mais, un gros week-end, comme celui du 14 juillet ? Il nous suffisait ajouter deux jours de RTT en plus du jour de chômage partiel imposé par notre employeur et nous pouvions passer presque cinq jours à Amsterdam. Certes, le mois de juillet à Amsterdam est climatiquement considéré par le Guide du Routard, comme "la saison des pluies tropicales", mais c'était mieux que rien... Amsterdam ne remplacerait peut-être pas la Martinique (plonger dans les eaux de la Mer du Nord : non, merci !), mais côté dépaysement, ça devait pouvoir se faire ?

C'est Anne-Marie qui a réservé le voyage. Billets d'avion par Air France - KLM, pour finir notre avoir acquis en 2008 (nous n'allons pas avoir la possibilité de l'utiliser pour aller en Martinique). Aucune utilité de voiture de location, car nous comptions loger au centre-ville et marcher ou pédaler pour visiter.

C'est sur ce point que ce fut le plus difficile : nous cherchions un logement avec la possibilité de nous faire le petit-déjeuner ou de réchauffer un plat, et c'est loin d'être bon marché dans le centre d'Amsterdam. Mais il faut peser le pour et le contre, s'éloigner du centre-ville, pour payer moins cher, mais en perdant une partie de notre liberté et du temps. Sans compter que prendre le train, les transports en commun a aussi un coût. Puis, elle est tombée sur ce qui semblait être un bon plan (et qui fut un très bon plan). Peut-être une solution un poil plus cher qu'un studio traditionnel, mais qui a la palme de l'originalité : loger sur une péniche ! Par le site CityMundo, elle avait trouvé un petit studio bien équipé, sur une péniche, à 100 mètres de la gare (donc de l'hyper-centre d'Amsterdam, on pouvait tout faire à pied).

Notre employeur, déchiré entre sa volonté de ne pas nous payer totalement (chômage partiel), de vouloir réduire ses provisions (en nous imposant des jours de congés) et sa volonté de ne pas vouloir retarder les livraisons aux clients (parce qu'il y avait tout de même beaucoup de travail sur des projets, complexes), a finalement renoncé aux deux semaines de fermeture ! Sauf que c'était trop tard pour faire machine arrière, puisque nous avons réservé billets d'avion et péniche début mai (sans regret, car Amsterdam nous a beaucoup plu).

Page n° 1 sur 17 :

"Préambule"
-- Page suivante --
© 2021 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.