-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
LES SAINTES du 23 janvier au 5 février 1998
Voyage du 23 janvier au 5 février 1998
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Après notre premier voyage (ensemble) en Guadeloupe, nous voulions y retourner, mais cette fois avec un programme beaucoup plus léger : sieste, plage, palme-masque-tuba (PMT) et une ou deux plongées en bouteille. Anne-Marie était en pleine préparation de son niveau 1 de plongée, il n'était pas encore question pour elle de descendre à 20 m, mais elle pouvait espérer faire plus qu'un baptême. De toute façon, pour le niveau 1, il lui fallait encore travailler le vidage de masque, jusque là bien laborieux.

Nous avons donc trouvé un gîte aux Saintes, à proximité du pain de sucre dont la plage est assez peu usitée par les touristes de passage pour la journée. Pas de location de voiture à prévoir, juste un hôtel à Pointe-à-Pitre pour le premier et le dernier soir.

aime

D'abord, et avant tout, la "Douceur des Îles" : restaurant dont les propriétaires, Saintois, sont vraiment très, très sympathiques. Outre la gentillesse des patrons, la cuisine y est excellente ! La langouste avec la sauce chien est au top, mais aussi le pâté de poisson (des Saintes) moins onéreux... Vraiment une très bonne adresse.

le bourg de Terre-de-Haut : calme le soir après le départ des touristes venus que pour la journée. Le village prend alors un tout autre visage, calme, reposant...

La plage du pain de sucre : au pied du pain de sucre, par 5 m de fond, énormes éboulis de basalte où l'on peut observer en PMT des poissons perroquets de belle taille. Sinon, de l'autre côté de la plage, dans les rochers, on peut observer toute la faune subaquatique juvénile. Idéal pour réviser le vidage de masque.

La plongée sur le sec Pâté : deux pitons rocheux dont l'un remonte jusqu'à 17 m, d'où part le mouillage. C'est à cet endroit que le comité d'accueil attendait Christophe : trois gros poissons anges !

La plage de Pompierre : là où se dirige tous les touristes en descendant des bateaux. Belle plage bordée de cocotiers et patates de corail à 20 cm sous l'eau (idéal pour le PMT et avant l'arrivée des bateaux Vexé !).

L'anse Crawen : le panneau à l'entrée de la plage ouvre le débat. La mairie y interdit le naturisme mais des plaisantins ont détourné le panneau d'interdiction. Alors, il faut y aller avec ou sans le maillot ?

La météo : il fait toujours beau aux Saintes ! Les nuages passent, parfois, mais rien ne les arrêtent. C'est sûr ça ? Et l'averse du second jour ? Bin, c'est vite passé, c'est comme si il n'avait pas plu ! Et pour celle du troisième jour ? Oubliée ;-) ! De toute façon, les averses ne durent pas plus de 5 minutes et après il fait beau !

Le punch coco : avec modération, beaucoup de modération, mais qu'est-ce que c'est bon !

Page n° 1 sur 8 :

"Préambule" & "On a aimé..."
-- Page suivante --
© 2021 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.