-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
ROME du 4 au 11 mai 2013
Voyage du 4 au 11 mai 2013
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

La semaine du 8 mai avec le jeudi de l'ascension : il suffisait de poser trois jours de congés pour prendre une semaine de vacances. Il ne restait plus qu'à choisir la destination, plutôt en Europe pour éviter un décalage horaire important, difficile à rattraper en une seule semaine. Stockholm en Suède, début mai ? Peut-être pas la meilleure idée... Le sud de l'Europe était certainement un meilleur choix pour espérer avoir un peu de soleil ou, du moins, pas trop de pluie. Nous sommes donc revenus à notre cruel dilemme de 2008 : pasta ou tapas ? En 2008, nous avions choisi la Toscane, logiquement, c'était le tour de l'Andalousie. Seul problème : rester toute une semaine à Séville ou Grenade, ça faisait peut-être un peu long ? Essayer de coupler ces deux villes avec un transfert en train ? Ca n'aurait fait qu’un peu moins de 3 jours pour chaque ville, ce qui était cette fois trop court pour nous qui aimons prendre notre temps. Puis, c’était dommage de passer à côté de Cordoue... La destination pour cette semaine semblait donc s'imposer : Rome, même si nous l’avions déjà visitée (séparément) il y a bien longtemps (20 ans pour Anne-Marie et 30 ans pour Christophe) ! Entre les ruines romaines, le Vatican et les nombreux musées romains, il y a largement de quoi remplir le programme de toute une semaine, voir plus.

Mais juste avant que nous réservions les billets d’avion, nous avons appris au journal télévisé que le Colisée tombait en morceaux et que des travaux de restauration allaient, ou venaient de, commencer, ce qui voulait dire de potentiels échafaudages sur le monument et l’impossibilité de prendre des photos correctes du monument ! En cherchant des informations plus précises sur ces travaux, Christophe a appris qu’un autre monument de l’époque antique à proximité de Rome s’était carrément écroulé par manque d’entretien, qu'il y avait des morceaux branlants à la fontaine de Trévi et qu'il y avait des échafaudages sur la place St Pierre. Il a donc posté un message sur un forum de voyageurs pour savoir s’il y avait des échafaudages sur les monuments emblématiques de la ville et la seule réponse reçue fût : pas d'échafaudage, même sur la place St Pierre !

Pourtant, Christophe avait trouvé une webcam montrant des échafaudages sur l’aile nord de la place St Pierre... Tant pis ! De toute façon, Rome restait la meilleure destination pour cette semaine de congés, même si Benedicto XVI risquait de passer l'arme à gauche et que les hommes en robe rouge réquisitionneraient alors la chapelle Sixtine pour savoir lequel d’entre eux aurait le droit de revêtir la robe blanche (et les chaussures rouges).

Fin décembre, début janvier, Anne-Marie a donc réservé le voyage : billets d'avion (ce qui a fait douter Anne-Marie pour la destination car, au début de ses recherches, elle trouvait des billets d'avion moins chers pour New-York que pour Rome ou Séville ; de toute façon, partir en voiture est proche de l’hérésie car son utilisation est à proscrire dans le centre de Rome et quant au train, le trajet est trop long depuis Toulouse, trop de temps perdu pour une seule semaine) et location de studio dans le quartier du Colisée, ce qui nous permettrait d’aller faire facilement des photos de nuit dans le quartier sans avoir à prendre des transports en commun.

A partir de mi-février, grâce à Benedicto XVI, les médias ont diffusé en masse des tonnes d'images de la place St Pierre et de ses échafaudages, car l'allemand a laissé sa place à un argentin qui, même avec un poumon en moins, semblait en meilleure santé, au moins, suffisamment en forme pour que la chapelle Sixtine ne soit pas réquisitionnée début mai (mais certains papes n’ont même pas tenu deux mois, la partie n’était pas gagnée d’avance).

Mi-mars, Christophe a réfléchi au programme (chargé) de la semaine : Colisée, forum romain et mont Palatin, thermes de Caracalla, musée du "palazzo Massimo alle Terme" et celui des thermes du Dioclétien, musées du Vatican et chapelle Sixtine, basilique St Pierre (et place éponyme avec ses échafaudages), "castel Sant’Angelo", galerie Borghèse et bien évidemment, randonnées urbaines pour passer devant les forums impériaux dont le forum de Trajan, la "piazza del Popolo", la "piazza di Spagna", la "piazza Navona", la fontaine de Trévi et au Panthéon. Histoire de pimenter l’élaboration d’un tel programme, la basilique St Pierre est, touristiquement, inaccessible le dimanche et le mercredi matin (on pouvait aussi imaginer la tenue de quelques événements folkloriques dans cette basilique le jeudi de l’ascension). Le lundi, la plupart des musées sont fermés, sauf le Colisée, le forum romain et les musées du Vatican qui, eux, sont fermés le dimanche après-midi.

Page n° 1 sur 27 :

"Préambule (1 / 2)"
-- Page suivante --
© 2021 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.