-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
MAYOTTE & REUNION du 21 septembre au 12 octobre 2013
Voyage du 21 septembre au 12 octobre 2013
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Nous voulions retourner sur l’île de la Réunion, surtout Christophe, pour faire des randonnées que nous n’avions pas eu le temps de faire lors de notre dernier séjour et passer un peu de temps dans le cirque de Mafate relativement facilement accessible (à pied) depuis le col des Bœufs. Nous voulions aussi découvrir Mayotte, le 101ième département français. En 2009, nous avions récupéré quelques informations sur ce tout nouveau département français grâce à Sophie, une monitrice d’"Abyss Plongée" à St Leu. Mais depuis, le club a été revendu et nous n’avons malheureusement plus de contact avec l’ancienne équipe, ce qui rendait l’organisation d’un voyage à Mayotte un peu plus difficile. (D’ailleurs, Seb, Sophie, Gersende ou Pascal : si un jour, vous avez l’occasion de lire cette petite phrase, sachez que nous pensons bien à vous ! Nous avons fait de magnifiques plongées à la Réunion grâce à vous et nous avons passé de très bons moments avec vous. Donc, si jamais vous lisez cette ligne, envoyez-nous un petit bonjour par mail ;-) !)

Paradoxalement, c’est justement le rachat du club de plongée qui nous a vraiment décidés pour Mayotte : nous n’avons aucun lien d’amitié particulier avec la nouvelle équipe du club qui, en plus, a mis en place le matin une sortie "two tanks dive", c’est à dire une sortie où sont effectuées deux plongées à une heure d’intervalle. Ce type de sortie est un peu aberrant pour l’île de la Réunion car il ne reste plus qu’à s’ennuyer l’après-midi après une sortie de ce type le matin : impossible de partir en montagne, vue l’altitude atteinte par les sommets réunionnais, pour ne pas perturber la décompression qui continue après les plongées, et impossible, théoriquement, d’effectuer une troisième plongée dans la journée ou, en tous cas, pas spécialement raisonnable, surtout sans Nitrox. Et quant à passer son après-midi à la plage, ce n’est vraiment pas le côté le plus attrayant de l’île, sans même parler des requins qui semblent avoir pris goût aux touristes et pas uniquement aux surfeurs :-$.

Pour préparer le voyage, nous avons acheté le guide "Le Petit Futé" sur Mayotte mais il s’est révélé d’une aide minime car il ressemble plus à un catalogue de publicités pour les établissements chics de l’île qu’à un vrai guide de voyage. Il a quand-même le mérite d’exister (nous n’avons pas trouvé d’autres guides). Un ami nous a prêté la brochure touristique, éditée par le comité départemental du tourisme de Mayotte, qu’il avait ramené de son voyage sur l’île (elle est aussi accessible en ligne, cf. le lien dans le chapitre "Webographie" en fin de carnet). Cette brochure, agrémentée de magnifiques photos aériennes, est bien plus complète que "Le Petit Futé" mais malheureusement sans appréciation sur les établissements référencés (il y a bien un système de notation mais pas vraiment fiable à notre avis). Anne-Marie est donc partie à la recherche, sur internet, d’hébergements (et de clubs de plongée) mais aussi des commentaires sur les prestations de ces établissements. Ce qui n’a pas été facile car on lit tout et n’importe quoi à propos de l’île : si on en croit les dires de certains sur internet, toute l’île ne serait qu’un véritable coupe-gorge ! Même si nous pensions que cela ne pouvait pas être totalement le cas, il fallait quand-même prendre en compte une potentielle insécurité : hors de question de choisir un hébergement où la porte et les fenêtres ne pouvaient pas se fermer correctement à clef (ça serait, pour nous, extrêmement traumatisant de se faire voler l’appareil photo avec les photos des vacances ; vol qui priverait, du même coup, le moyen d’en faire de nouvelles). Début avril, Anne-Marie a fini par trouver quelques hébergements correspondant à nos critères, leur a envoyé des e-mails et a attendu, une semaine, deux semaines sans réponse pour certains. Elle a donc envoyé d’autres e-mails à d’autres hébergements et a fini par obtenir des réponses.

ATTENTION : heureusement que l’hôtel "La Baie des Tortues" (et L’"Ochocho resort" qui était géré par les mêmes personnes) situé à Bouéni ne nous a pas répondu car nous avons appris sur place (d’après ce que l’on nous a dit, nous ne sommes pas allés vérifiés par nous même) que les gérants (à priori, des métropolitains) étaient partis du jour au lendemain en laissant des dettes derrière eux et les bungalows à l’abandon (qui sont, paraît-il, squattés) ! Il semble même qu’ils aient continué d’encaisser des chèques de réservation et que des "clients" se soient retrouvés le cul dans l’eau à leur arrivée (mais, nous ne faisons que rapporter ce que nous avons entendu, nous n’en avons pas la preuve formelle). Méfiez vous donc si on vous répond (leur page Facebook est toujours active et leurs sites restent en ligne).

Page n° 1 sur 71 :

"Préambule (1 / 3)"
-- Page suivante --
© 2021 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.