-- Retour acceuil --
-- Retour carte --
-- Calendrier, jeu, etc... --
-- Livre d or --
-- Nous contacter --
-- Nous suivre sur Facebook --
-- Photos de Plongées --
-- Photos de Week-ends --
-- fourre-tout de Voyage --
PATAGONIE & IGUACU du 30 janvier au 21 février 2014
Voyage du 30 janvier au 21 février 2014
-- Retour sommaire --
Remarque importante : dans nos recits de voyages, nous indiquons des restaurants, des hébergements, des agences de voyage, des clubs de plongée, etc... Simplement, nous avons été satisfaits (ou pas) par les prestations offertes par ces établissements et nous voulons faire partager nos expériences. Ceci n'est pas de la publicité pour ces établissements, ce n'est que notre avis personnel !

preambule

Ce voyage était prévu initialement en janvier/février 2008 et nous nous avions dû l’annuler, à notre très grand regret... Cette année était donc notre première opportunité depuis 6 ans pour réaliser ce voyage tant attendu car il fallait pouvoir prendre trois semaines de congés en plein hiver boréal, pour profiter de l’été austral. Partir seulement deux semaines nous semblait (et nous semble toujours) vraiment trop court pour un tel voyage : il faut savoir que la météo dans ces contrées australes, même à cette période de l’année, est vraiment très variable. Il faut donc prévoir un peu de marge de temps pour avoir la chance de jouir d’une météo suffisamment clémente pour profiter de ces paysages grandioses. Ca serait quand-même dommage de passer au pied du Fitz Roy sans même le voir car masqué par les nuages, non ?

Au programme : 15 jours en Patagonie ! C'est à dire, une première semaine autour d’El Calafate, ville aux portes du parc national des glaciers en Argentine, pour contempler les glaciers du "lago Argentino", dont le célèbre "Perito Moreno", et randonner au dessus d’El Chaltén, village situé au pied du Fitz Roy, un des plus célèbres sommets de Patagonie, situé lui aussi dans le parc national des glaciers à une centaine de kilomètres au nord d’El Calafate (à vol d’oiseau). Puis, une deuxième semaine au Chili pour randonner dans le parc national (chilien) "Torres del Paine" qui se situe dans le prolongement du parc national argentin des glaciers. Et enfin, le programme incluait quelques jours aux chutes d’Iguaçu (ou Iguazú en espagnol), pour nous réchauffer avant de revenir en France.

Ushuaia n’était pas prévu au programme car, pour nous, c’est une étape sans le moindre intérêt : les points d’intérêts du parc national des glaciers et du parc national "Torres del Paine" sont, sans commune mesure, bien plus extraordinaires que ce que l’on peut voir autour d’Ushuaia. Bien évidement, si vous pensez que vous prendre en photo devant le panneau d’entrée de la ville est d’un intérêt bien plus grand que la contemplation du glacier "Perito Moreno", nous vous recommandons vivement d’y aller, Christophe a bien fait cette erreur de jeunesse... Mais un petit photomontage pourrait vous éviter d’augmenter inutilement vos émissions CO2 que Nicolas Hulot voudrait voir réduire, maintenant qu’il a grandement participé à la médiatisation de cette ville. Quant à faire le choix entre la visite d’Ushuaia et celle des chutes d’Iguaçu, nous ne nous sommes même pas posés la question, tellement la réponse était évidente (même si cela faisait exploser nos émissions de CO2) !

Bien que le programme soit simple, Anne-Marie qui avait commencé à voir comment organiser ce voyage l’été dernier, s’est assez vite rendue compte que ce n’était pas aussi simple que ça : quelle voiture pour les pistes du sud de la Patagonie (une simple berline ou un 4x4 ?), quels hôtels (dans certaines parties du parc national de "Torres del Paine", il n’y a le choix qu’entre le camping ou l’hôtel de luxe à plus de 300 US$ la nuit, sans solution intermédiaire), quelles compagnies pour les vols intérieurs (perdre 6 jours en bus pour le trajet aller-retour entre Buenos Aires et El Calafate était bien évidemment hors de question), etc...

Anne-Marie s’est donc assez rapidement tournée vers Korke, une agence de voyage basée au Chili mais fondée par des francophones et spécialiste des voyages du Chili et en Argentine. Leur toute première proposition, où tout était prévu dans les moindres détails, bien que globalement très satisfaisante, ne nous convenait pas parfaitement : enchaînement trop rapide des étapes australes (le programme ne nous laissait aucune marge pour nous adapter aux conditions météo), manque d’autonomie (le bus, c’est bien, on peut regarder le paysage pendant qu’il roule mais pas prendre de photo "convenable") et visite d’une estancia avec démonstration de tonte de moutons qui nous semblait bien inutile (visite certainement intéressante mais quel aurait été notre désespoir de regarder ces pauvres moutons se faire tondre sous un grand ciel bleu, si nous n’avions pu voir la veille, les "Torres del Paine" du parc national éponyme à cause d’une météo déplorable).

Page n° 1 sur 64 :

"Préambule (1 / 2)"
-- Page suivante --
© 2021 AMVDD.FR
ATTENTION :Site testé avec Firefox, Safari et Google Chrome sur Mac OS X, iOS, Android et Windows. L'affichage du site est loin d'être optimum sur smartphone (Apple !) mais c'est comme ça et puis c’est tout (puis, sur tablette, il n'y a pas de souci) ! Le Javascript doit être autorisé et dans un ancien navigateur, vous devrez peut-être installer un plug-in, comme par exemple Quicktime, pour visionner les vidéos encodées en mpeg-4.