Dis, doudou, dis donc !

Publié le 30-Janvier-2016, par Christophe.

BD Guadeloupe partie 1 - 1

BD Guadeloupe partie 1 - 2

BD Guadeloupe partie 1 - 3

On est fin janvier, la grisaille recouvre l'hexagone, il fait froid. La gastro-entérite et la grippe sont tapies dans l'ombre, prêtes à vous sauter dessus, mais vous avez envie de soleil ! Une semaine en montagne vous permettrait peut-être de revoir cet astre magnifique, mais il ferait alors -5 °C dehors dans le meilleur des cas et il vous faudrait vous emmitoufler dans une énorme doudoune pour sortir. Puis, vous vous dites que louer un studio dans une station de ski va faire fondre vos économies comme neige au soleil, alors que justement, cette dernière risque de tomber sur la route des stations, vous obligeant à camper dans un gymnase toute une nuit ! Mais, pas de problème, pour vos envies de soleil, j'ai la solution : la Guadeloupe !!!

Tout d'abord, est-ce qu'un voyage en Guadeloupe coûte les yeux de la tête ? Et bien non ! Surtout si vous avez refilé vos gamins et le chien aux beaux parents (ils sont faits pour ça, non ?). Mais, j'ai déjà traité ce sujet budgétaire dans un article précédent sur ce même blog ! Je vais donc parler de ce qu'il y a à voir ou à faire en Guadeloupe car j'espère que vous ne comptez pas faire 7.000 km d'avion depuis la métropole, juste pour vous faire dorer au soleil sur une plage ? Si la réponse est : «si, c'est bien ce que nous comptions faire», vous feriez mieux d'investir dans une lampe halogène puissante, ça vous coûtera moins cher que le billet d'avion pour la Guadeloupe !

Ensuite, sachez que l'île principale de Guadeloupe est en fait composée de deux îles : à l'est (à droite sur une carte où le nord est en haut ;-)), c'est Grande-Terre, le côté touristique de l'île avec ses plages (St Anne, St François) et l'aéroport, et à l'ouest, c'est Basse-Terre avec le volcan de la Soufrière. Ensuite, au sud de Basse-Terre, on trouve l'archipel des Saintes, composé de deux îles principales, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas (il y aussi une troisième île, non habitée, l'îlet à Cabri, et quelques îlots ou rochers). A l'est des Saintes, et donc au sud de Grande-Terre, se situe l'île ronde et plate de Marie-Galante qui est très peu courue des touristes mais qui recèle de nombreux attraits. Et entre Marie-Galante et Grande-Terre, se situent les îlets sablonneux de Petite-Terre. Et tout à l'est de Grande-Terre, c'est l'île de la Désirade.

Côté nature, il vous faudra penser à prendre une paire de bonnes chaussures de marche en complément de vos palmes : il y a de très belles randonnées, tout niveau, à faire en Guadeloupe ! Tout d'abord, il y a la Soufrière. Monter à son sommet est une expérience hors du commun, pas pour la vue, car les nuages sont généralement assez présents, mais pour l'ambiance volcanologique qui règne en haut : pas de cratère ou de lave en fusion, mais des souffles étranges provenant des entrailles de la Terre ! Attention, avant d'entreprendre cette ascension, renseignez vous sur la météo (s'il pleut des trombes, évitez d'y monter) et sur l'état «chimique» du volcan : certaines années, l'ascension était interdite car les gaz émis par les cheminées volcaniques étaient trop dangereux !

Autre randonnée remarquable de Guadeloupe : les Chutes du Carbet ! On peut décider de juste se balader jusqu'au pied de la chute la plus proche du parking, c'est à dire la seconde, ou décider de randonner jusqu'au pied de la première chute, ce qui beaucoup plus sportif. Attention, renseignez-vous sur la météo (inutile d'y monter si les chutes sont sous les nuages) et sur l'état des sentiers de randonnée qui peuvent avoir été ravagé pas une saison des pluies un peu rude. Mais surtout évitez d'y monter en tong : nous avons déjà vu une tong définitivement engluée dans la boue (pourtant très glissante) du sentier ! En fait, pour ne rien vous cacher, la plus belle vue sur les chutes (quand elles sont dégagées, ce qui est toutefois souvent le cas en tout début de matinée, peu après le lever du soleil ; les nuages arrivent ensuite assez rapidement) est située tout simplement depuis le parking de la seconde chute !

La dernière randonnée que je conseillerais de faire est celle qui longe les falaises au nord de Marie-Galante, avec un petit arrêt à la Gueule Grand Gouffre qui se trouve quelques kilomètres avant le départ du sentier de randonnée situé grosso-modo à la Caye Plate et qui continue vers le sud-est.

Continuons ensuite sur les paysages spectaculaires de la Guadeloupe, accessibles à pied depuis une centaine de mètres d'un parking. Au nord de Grande-Terre, se trouve la Pointe de la Grande Vigie d'où l'on jouit d'une vue magnifique vers les falaises du nord de Grande-Terre et, en particulier, vers le Trou de Mme Coco aussi nommé la Porte d'Enfer. Vous pourrez ensuite rejoindre en voiture cette Porte d'Enfer : (quand il n'y a pas d'algues grises et que le soleil est au rendez-vous) la couleur des eaux du Trou de Mme Coco est d'un bleu turquoise exceptionnel ! En continuant, en voiture, vers l'est de la Grande Terre, arrêtez vous manger un bon court bouillon de poisson à l'Anse Maurice (chez Pinpin). Après ce très bon repas, il ne vous reste plus qu'à continuer jusqu'à la Pointe des Châteaux et monter jusqu'à la croix pour une promenade digestive. De là, vous dominerez toute la Grande-Terre. Plein est, vous aurez alors vue sur l'île de la Désirade et plein sud, vous verrez les îlets de Petite-Terre et un peu plus loin, Marie-Galante !

En voiture, côté Basse-Terre, vous pourrez prendre la Route de la Traversée et vous arrêtez à la Cascade aux Ecrevisses (moins extraordinaire que les paysages cités précédemment mais qui vaut le coup d'œil quand même). La route qui longe la côte occidentale de Basse-Terre, entre Deshaies (au nord) et Trois-Rivières (au sud) est sinueuse mais offre de magnifiques vues sur de superbes petites criques. Puis, à Trois-Rivières, vous pourrez embarquer (tôt le matin) sur une navette maritime qui vous mènera aux Saintes avec sa magnifique baie ponctuée par le Pain de Sucre !

Passons maintenant au patrimoine culturel (donc, principalement les bâtiments historiques pour ce qui m'intéresse). Le cimetière de Morne à l'Eau, côté Grande-Terre, tout de noir et blanc, est à voir (c'est grosso-modo sur la route pour monter à la Pointe de la Grande Vigie), surtout à la Toussaint. Ensuite, une visite s'impose au domaine de la Grivelière à Vieux-Habitants (Basse-Terre) : il s'agit d'un ancien domaine caféier remis en activité. L'habitation principale mérite qu'on emprunte la petite route sinueuse qui s'enfonce dans une vallée très encaissée du massif de la Soufrière. Si vous êtes intéressé par la culture du café et de la vanille, je vous propose aussi de visiter le domaine de Vanibel (aussi situé à Vieux-Habitant) : il s'agit d'une véritable exploitation en activité, où vous apprendrez beaucoup plus d'informations techniques qu'au domaine de la Grivelière. Si le parc a enfin ré-ouvert (ça fait quelques années qu'il est fermé, suite à un gros tremblement de terre, et sa réouverture s'éternise), je conseillerai d'aller visiter le Parc des Roches Gravées à Trois-Rivières, au sud de Basse-Terre. Puis, aux Saintes, vous pourrez visiter le Fort Napoléon et admirer au passage les iguanes. Et, enfin, je conseille de visiter l'Habitation Murat à Marie-Galante et de faire le tour des anciens moulins à vent de l'île !

Dans la catégorie culture, de la canne à sucre, il faut savoir que l'île est productrice de quelques uns des meilleurs rhums agricoles au monde : le Bologne dont la distillerie est située à Basse-Terre et le Bielle, plus artisanal, dont la distillerie est située à Marie-Galante. Bien évidement, ces rhums sont à déguster avec beaucoup de modération (lisez donc l'article sur ce même blog concernant les rhums agricoles blancs). D'autres bons rhums (et des moins bons) sont aussi distillés en Guadeloupe mais nous n'avons pas visité leurs distilleries, nous ne pouvons donc pas recommander ces visites. A noter que visiter une distillerie en dehors de la période de chauffe (la période de chauffe est la période de la récolte de la canne, en mars-avril), n'a pas grand intérêt !

Pour le prochain article, j'aborderai la plongée en Guadeloupe, je ferai un bref aperçu des plus belles plages de l'archipel et je disserterai sur la cuisine créole, l'une des meilleures cuisines au monde (car métissée de différentes origines). Bref, tout ce qui nous conduit à retourner régulièrement en Guadeloupe depuis 20 ans (car franchement, nous n'y retournons pas régulièrement rien que pour revoir la Pointe des Châteaux, même si nous le faisons réellement, ce que nous appelons faire le pèlerinage).

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2018 AMVDD.FR