Ca fait toujours autant chier !

Publié le 11-Mars-2017, par Christophe.

BD Fait chier - 2 - 1

BD Fait chier - 2 - 2

BD Fait chier - 2 - 3

En avril 2015, j'ai rédigé un article sur le sujet suivant : que faire du papier toilette après usage dans la nature ! Cet article m'avait donné l'occasion de râler sur le Français lambda, celui qui abandonne son PQ partout au bord des chemins de randonnée. Le problème est que cela ne se limite pas qu'aux chemins de randonnée. Il existe aussi en ville, sur les aires d'autoroute ou dans tout endroit où, pour satisfaire ses besoins naturels, il faut utiliser des toilettes publiques. Car il faut avouer que très souvent, c'est la misère de chez misère ! Et comme le nombre de toilettes «utilisables» (c'est-à-dire suffisamment propres) est souvent proche du néant (certes, on peut aller dans un café, mais le risque de tomber sur un tenancier bien lourd, insistant pour que l'on consomme, n'est malheureusement pas nul), certains prennent les murs d'immeuble ou les cages d'escalier de parking souterrain comme lieux d'aisance. Puis, malheureusement, il n'y a pas que les toilettes qui posent problème, il y a aussi les poubelles (pourtant une invention française), ou plutôt la non utilisation des poubelles... Bref, les villes françaises (capitale en tête) sont crades et il n'y a pas que moi qui le dit : d'après des sites comme «Trip Advisor», Paris ressort souvent en tête de classement (pas en première place mais pas loin quand même) des villes les plus crades au monde !

L'excuse toute faite du Français lambda, digne d'une cours d'école maternelle, est bien évidement : si c'est crade, c'est de la faute des étrangers, touristes étrangers inclus ! Prenons alors une catégorie de touriste non négligeable pour la capitale française : le touriste japonais. Et faisons directement le lien avec la ville qui se trouve généralement en première place des classements de villes les plus propres au monde : Tokyo (qui doit être ex-æquo avec Kyoto ou n'importe quelle ville japonaise). Et cela tombe bien car nous avons visité cette ville : des toilettes publiques propres presque partout et, en particulier, dans le métro, aucun déchet ne traîne sur les voies de circulation, entre les rails ! C'est à 2 millions d'année lumière de Paris... Alors, qu'on ne vienne pas me dire que le touriste japonais se lâche quand il visite Paris ! C'est même plutôt le contraire : des expatriés japonais, résidant à Paris, prennent régulièrement la peine de montrer l'exemple aux parisiens, en menant des opérations bénévoles, mais ponctuelles, de nettoyage des lieux touristiques parisiens... Peine perdue !

D'accord, vous allez me répondre que c'est la mentalité japonaise... Oui, certainement, sauf que de l'autre côté de l'Atlantique, au Canada, magnifique pays peuplé d'amérindiens mais aussi de descendants des colons en provenance de France et d'autres pays européens, et bien, vous savez quoi ? C'est aussi propre ! D'accord, ce n'est pas le niveau d'excellence japonais, mais c'est quand même bien mieux qu'en France. Par exemple, dans les parcs nationaux (Banff, Jasper, etc...), la très grande majorité des parkings au départ des chemins de randonnées sont équipés de toilettes sèches, propres et non gardées ! En France (dans les Pyrénées en tous cas), c'est malheureusement très loin d'être le cas. Et quand, une municipalité française décide d'installer des toilettes publiques au départ de chemins de randonnée et de faire payer 2 euros le parking (pour la journée) pour financer le nettoyage des toilettes, on se retrouve alors avec plein de voitures garées en vrac sur la route, mais pas sur le parking pour ne pas avoir à le payer (le Français est aussi pingre, ce qui n'arrange pas les choses) !

J'aillais oublier, le Français est aussi râleur ! J'entends déjà persifler les cadors du «On paye trop d'impôts en France et toutes les occasions sont bonnes pour nous racketter !». Je n'ai qu'une réponse à leur donner : pauvres imbéciles ! Désolé mais les Français veulent le beurre, l'argent du beurre et culbuter la crémière, et cela m'énerve. Certes, les municipalités pourraient payer moins d'agents d'entretien pour nettoyer les trottoirs et les toilettes publiques, ce qui ferait (peut-être) baisser les impôts ou autres taxes, sauf que le Français balance son mégot de cigarette à terre comme si c'était normal ou, autre exemple, si la poubelle est pleine, pas de soucis, son reste de pique-nique, le Français le dépose quand même à côté de la poubelle qui déborde. Ce n'est pas grave quelqu'un viendra nettoyer ! Sauf que ce quelqu'un est rarement bénévole (il n'y a pas assez d'expatriés japonais en France). Si au Japon, c'est propre, ce n'est pas parce qu'il y a une armée d'agents d'entretien (même s'il y a en a un peu plus que dans les autres pays), c'est surtout parce que chaque citoyen japonais fait attention. Et oui, c'est de la responsabilité de tous d'arrêter de fumer (ça fera déjà moins de mégots par terre), de ramener ses déchets avec soi pour les mettre dans sa poubelle, de ne pas pisser partout, etc... Alors, vous allez faire attention maintenant ?

PS : Et s'il vous plait, ne prenez pas la mer pour une poubelle ! Si vous ne voyez plus les déchets que vous venez de balancer à l'eau, ce n'est pas parce que ceux-ci ont miraculeusement disparu... Ils sont encore malheureusement là et pour longtemps (d'ailleurs, vous aurez peut-être même la chance de les retrouverer dans votre assiette, dans vos huîtres ou votre saumon fumé du nouvel an :-$)

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2018 AMVDD.FR