Code de la route !

Publié le 13-Mai-2017, par Christophe.

BD sécurité routière - 1

BD sécurité routière - 2

BD sécurité routière - 3

Les cadors du «On paye trop d'impôts en France et toutes les occasions sont bonnes pour nous racketter !» commencent à m'énerver au plus haut point, surtout quand ils râlent sur la sécurité routière. Une de leurs dernières stupidités qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux est : «Puisque que les accidents de la route ne représentent que 5 % des morts en France et que le cancer est la principale cause de mortalité, pourquoi nous racketter à coup d'éthylotests, de radars ou d'autres jumelles ?». La réponse me paraît pourtant assez simple : je n'ai pas envie de mourir à cause d'un connard qui aura perdu le contrôle de son véhicule à cause d'une vitesse excessive, d'un taux d'alcoolémie trop important ou parce que ce connard écrivait un SMS, au volant, à 130 km/h sous une autoroute bondée ! Je veux bien assumer un cancer (et encore) parce que je n'aurais pas mangé 5 fruits et légumes par jour ou parce que je ne fais pas assez de sport, mais assumer l'indiscipline des Français au volant, non merci ! Voilà, ça, c'est dit !

En fait, je ne voulais pas parler de ça mais en cette période d'élections nationales, le climat actuel en France m'énerve avec ces candidats populistes qui promettent à leurs électeurs le droit de tuer sur les routes. C'est vrai, ce n'est absolument pas dangereux de conduire, après avoir avalé 50 cl de whisky, à 120 km/h sur une départementale, tout en envoyant un SMS, mais alors pas du tout, du tout ! Le pire, c'est que certains ont voté et continueront de voter pour ces connards de candidats ! A force de vouloir le beurre, l'argent du beurre et sodomiser le crémier (oui, il faut oser la parité homme-femme, il n'y a pas de raison que ce soit toujours la crémière qui prenne Vexé !), il va falloir admettre que les couronnes mortuaires font de jolies décorations aux bords des routes. Mais essayons quand même un peu de nous divertir avec le code de la route international. Tous ces panneaux et signalisations routières existent réellement à travers le monde :

Panneau pisse en l

1- Lors que j'aperçois ce panneau :

Réponse A : Je klaxonne pour avertir de mon arrivée afin que les personnes urinant dans la pissotière s'arrêtent quelques instants.

Réponse B : Je me gare sur le bord de la route, je vérifie le sens du vent et je m'exécute.

Réponse C : Je ferme les vitres, j'active les essuie-glaces et je passe en adaptant ma vitesse.

Réponse D : Je ferme les vitres et j'accélère !

La bonne réponse est la C : ce panneau se situe à la sortie de cirque de Salazie sur l'île de la Réunion, l'eau ruisselle sur les parois de la falaise où passe la route.

Panneau interdiction lama !

2- Je suis à dos de lama à l'entrée de San Pedro de Atacama, j'aperçois ce panneau, que dois-je faire ?

Réponse A : Je descends de mon lama et je l'abandonne près du panneau.

Réponse B : Je n'ai pas le droit de cracher sur mon lama.

Réponse C : Je fais demi-tour puisqu'ils n'aiment pas les lamas dans les parages.

Réponse D : Je m'engage quand même sur cette route et j'accélère pour passer avant l'arrivée d'un policier.

La réponse plausible est la C : ce panneau se situait à l'une des entrées du village pittoresque andin de San Pedro de Atacama au Chili où les habitants ne semblaient pas apprécier les lamas.

Panneau attention éléphant !

3- Je suis à dos de lama, que dois-je faire quand j'aperçois ce panneau ?

Réponse A : Priorité au plus lourd mais comme je n'ai pas de balance pour mesurer le PTAC de mon lama, je suis immobilisé jusqu'au passage aux mines namibiennes de mon lama.

Réponse B : Pour éviter d'abîmer la carrosserie de mon lama avec les défenses d'éléphant, je leur laisse le passage en toute circonstance.

Réponse C : Je dois appeler «SOS équarisseur» pour me débarrasser de la carcasse d'éléphant en cas de collision.

Réponse D : Si un éléphant pointe le bout de sa trompe, j'accélère pour passer avant l'animal.

La bonne réponse est la B : c'est un panneau que l'on trouve fréquemment en Namibie et en Afrique du Sud (et certainement aussi au Botswana).

Panneau attention plongeur !

4- Je conduis un bus rempli de croisiéristes en balade sur l'île de Bonaire et j'aperçois alors ce panneau. Que dois-je faire ?

Réponse A : Je m'arrête et j'explique aux croisiéristes les mœurs étranges de cet animal à bosse recouvert de néoprène.

Réponse B : Je téléphone au poste de police le plus proche pour leur signaler une dégradation du panneau de signalisation routière.

Réponse C : Je récite aux croisiéristes une blague à deux balles à propos de deux requins qui croisent un plongeur en bouteille : l'un des requins dit à l'autre alléché, «Bouffe pas le truc cylindrique à l'arrière, ça fait péter !».

Réponse D : J'accélère en essayant d'éviter les bouteilles de plongée, elles risqueraient de fausser le parallélisme du véhicule !

Les réponses plausibles sont la A, B ou C : c'est un panneau «attention piéton» détourné, que l'on trouve près des sites de plongées dans le nord de l'île de Bonaire.

Panneau topes !

5- Que signifie ce panneau ?

Réponse A : Montagnes russes droit devant !

Réponse B : Radier submersible droit devant !

Réponse C : Nageuse «Top Less» droit devant !

Réponse D : J'accélère pour décoller dans le sens du vent !

La bonne réponse est la A : au Mexique, c'est le panneau «attention topes», c'est-à-dire d'effroyables gendarmes couchés qu'il faut passer au ralenti (quasi à l'arrêt).

Panneau passing place !

6- J'aperçois ce panneau alors qu'un véhicule arrive en face de moi :

Réponse A : J'adapte ma vitesse (voire je m'arrête) afin que nos deux véhicules se croisent sans problème au niveau de l'aire de croisement (le «passing place») !

Réponse B : Je me pousse dans le bas côté, en m'enfonçant alors dans 90 cm de tourbe !

Réponse C : Je me dis que les écossais sont pingres : ils ne construisent que des routes à une voie mais ils mettent des aires de pique-nique tous les 500 mètres !

Réponse D : J'accélère pour dépasser la «passing place» et obliger le véhicule arrivant en face de moi à faire marche arrière !

La bonne réponse est la A : sur les petites routes à une voie écossaise, les «passing places» permettent aux voitures de se croiser en toute courtoisie.

Panneau stop 4-way !

7- J'arrive à un croisement, entre deux routes, équipé de ce panneau en même temps que 3 autres conducteurs répartis sur les 3 autres voies de circulation. Que dois-je faire ?

Réponse A : Je m'arrête au panneau stop et j'abandonne mon véhicule !

Réponse B : Je m'arrête au panneau stop et si personne ne repart, je ferme les yeux et j'accélère !

Réponse C : Je m'arrête au panneau stop et j'attends qu'il n'y ait plus personne d'arrêté au carrefour pour passer !

Réponse D : J'accélère pour passer le croissement sans m'arrêter !

La bonne réponse est peut-être la A : aux USA, à ce genre de croisement, on s'arrête au panneau stop et c'est le véhicule qui est arrivé en premier au croisement, qui repart en premier. Et si les 4 véhicules sont arrivés en même temps, la courtoisie, ou le désespoir, doit alors primer (et dans ce cas, les réponses B ou C peuvent s'appliquer) !

Panneau roundabout !

8- Que dois-je faire ?

Réponse A : Je m'arrête pour laisser la priorité aux voitures arrivant par la gauche !

Réponse B : Je m'arrête pour laisser la priorité aux voitures arrivant par la droite !

Réponse C : Je passe, j'ai la priorité !

Réponse D : J'accélère et je ferme les yeux sans claquer des dents !

La bonne réponse est la B : c'est un rond-point en Irlande où l'on conduit à gauche de la chaussée (mais parfois à droite après quelques pintes de Guinness).

Panneaux Nouvelle Calédonie !

9- Où suis-je ?

Réponse A : Au Kenya !

Réponse B : Au Qatar !

Réponse C : En Nouvelle-Calédonie !

Réponse D : Je m'en fous, j'accélère au volant de ma Porsche Cayenne !

Les bonnes réponses sont C et D : en Nouvelle-Calédonie, en 2010, l'état des routes dans la province nord était déplorable (on aurait même pu parler de nids d'autruche tellement les trous sur la chaussée étaient profonds) et pourtant la limitation de vitesse (pour les nombreux propriétaires de Porsche Cayenne et de Lamborghini de Nouméa ?) était de 110 km/h.

Route Egypte !

10- De nuit, dans une montée à 10 %, je conduis un bus au moteur poussif, rempli de plongeurs avec tous leurs équipements de plongée pour une croisière en Mer Rouge :

Réponse A : Je me serre bien sur la droite de la route.

Réponse B : Je me serre bien sur la gauche de la route.

Réponse C : J'éteins mes phares et veilleuses et je me place au milieu de la route, en plein sur la ligne blanche, et ce, jusqu'en haut de la côte.

Réponse D : Je ne sais pas pourquoi mais mon instinct me pousse à accélérer !

La bonne réponse est la C : c'est ce que faisait le chauffeur de bus qui nous conduisait en Egypte. Nous n'avons toujours pas compris pourquoi il éteignait tous les feux du bus. Pour la ligne blanche, il devait prendre ça comme une décoration routière...

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2018 AMVDD.FR