Casse pas la tête, la plie y farine, soleil va revenir !

Publié le 7-Mai-2016, par Christophe.

BD Reunion partie 2 - 1

BD Reunion partie 2 - 2

BD Reunion partie 2 - 3

Les ponts de mai sont enfin arrivés... Et non, cette année, le 1er mai vient de tomber un dimanche (c'est la fête du travail pour les patrons) et mathématiquement, le 8 mai tombe aussi un dimanche ! Heureusement, il y avait le jeudi de l'ascension et vous avez peut-être fait le pont. Puis, il y aura peut-être le lundi de Pentecôte mais depuis que Jean-Pierre Raffarin s'en est occupé, ce jour férié n'est plus forcément chômé. Quoiqu'il en soit, sur 3 ou 4 jours, vous pouvez aller visiter Rome, Barcelone ou Séville, mais il est difficile depuis l'Europe de se rendre sur la plus belle île du monde, c'est-à-dire l'île de la Réunion. Mais courage, dans 3 mois, vous allez peut-être y aller en vacances, pour en découvrir les multiples charmes (dont la gastronomie) et peut-être y plonger ?

Dans l'article précédent, j'ai abordé en priorité la randonnée car il me semble inconcevable de visiter la Réunion sans emprunter un chemin de randonnée. Mais voilà tout de même une liste de sites à découvrir en voiture, où vous pourrez contempler les hauts de l'île, tout en restant à moins de 100 mètres de votre véhicule. Cependant, même si vous visitez l'île en voiture, vous ne serez pas dispensés de vous lever aux aurores car les nuages recouvrent rapidement les hauts, que ce soit pour les marcheurs ou les automobilistes. Vous râlez, tant pis pour vous... Mais si vous ne voulez pas vous lever aux aurores, je n'ai qu'un conseil à vous donner : restez à Palavas-les-Flots, vous économiserez le billet d'avion (je l'ai déjà écrit dans l'article précédent mais j'insiste vraiment) !

Tout d'abord, je vais commencer par le volcan, c'est-à-dire le Piton de la Fournaise. La vue sur le volcan (tôt le matin ;-)) depuis le parking du Pas de Bellecombe, est extraordinaire, même si la vue depuis le Pas de Sables que vous aurez traversé avant, est encore plus extraordinaire : il faut dire que depuis le Pas de Sables, la vue englobe la Plaine des Sables et c'est un spectacle unique au monde (peut-être que sur Mars, il y a l'équivalent mais il va vous falloir vous lever encore plus tôt le matin pour vous y rendre en voiture ;-)) ! Et franchement, entre faire la grasse matinée et passer ses journées sur la plage de Palavas-les-Flots, ou se lever tôt et contempler la Plaine des Sables, je sais qu'il n'y a pas à hésiter une seconde ! A noter que le long de la route du volcan, vous pouvez vous arrêter au point de vue sur la vallée de la Rivière des Galets : s'il n'y a pas de nuages, la vue est là aussi très vertigineuse ! Puis, le long de la route du volcan, pensez aussi à vous retourner de temps en temps, pour contempler le majestueux Piton des Neiges !

Ensuite, je vous recommande d'aller visiter ce qui doit être mon cirque réunionnais préféré : le cirque de Salazie ! C'est aussi le plus arrosé et celui qui se retrouve le plus rapidement dans les nuages, donc le mieux est d'y passer au moins deux nuits, comme par exemple, au gîte de la Tourte Dorée à Grand-Ilet (histoire de découvrir tout ce que l'on peut faire en cuisine avec le chouchou, aussi nommé christophine ou encore chayotte, qui est la spécialité de ce cirque avec l'élevage du porc qui est, olfactivement, moins attirant). Pendant ce séjour, vous pourrez admirer le Piton d'Anchaing qui trône majestueusement au milieu du cirque, ou la grande cascade du Voile de la Mariée, mais vous pourrez aussi visiter le village de Hell Bourg qui est à mon humble avis, le plus beau village de France (option intérieur des terres), avec ses cases créoles de toute beauté. Et enfin, vous pourrez monter jusqu'au parking du Col de Bœufs d'où l'on jouit d'une magnifique et vertigineuse vue sur le cirque de Mafate (mais il faudra marcher un peu, sur du plat, environ 500 mètres...)

En parlant du cirque de Mafate, il vous faudra vous lever en plein milieu de la nuit, pour monter en voiture, de nuit, au Maïdo où vous assisterez au lever du soleil vers les 6 heures du matin. Plus au sud, la Fenêtre des Makes permet de jouir d'une magnifique vue sur le cirque de Cilaos. Il vous faudra bien évidemment affronter la route des 400 virages qui monte (et redescend après un long tunnel assez austère) au village de Cilaos, et pousser ensuite jusqu'à l'Ilet à Cordes... Ca vaut vraiment le coup ! Pour découvrir le cirque de Salazie depuis les hauts, vous pouvez bien évidemment monter en voiture au col des Bœufs, ou vous rendre au gîte de Bélouve en passant par la forêt de Bébour depuis la RN3 (on peut aller jusqu'au gîte en voiture en semaine, mais il faut se stationner quelques kilomètres avant le week-end). Depuis le belvédère du gîte, la vue sur le cirque de Salazie est extraordinaire !

Après, bien évidemment, il vous faudra descendre dans le Sud Sauvage, pour contempler les coulées de lave des différentes éruptions du Piton de la Fournaise : celle de 2007 est la plus spectaculaire ! Pas très loin de là, vous pourrez d'ailleurs aller admirer les multiples cascades (et les vagues) de l'Anse aux Cascades. Il reste ensuite tant de choses à visiter, comme la cascade Niagara près de Sainte-Suzanne, mais n'oubliez surtout pas de passer par St Denis, le chef lieu de l'île : il s'agit de plus beau chef-lieu des DOM grâce à ses cases créoles colorées, le long de la rue de Paris ! D'ailleurs, en parlant de case créole, il vous faudra aussi aller visiter le conservatoire botanique national de Mascarin à St Leu, où se situe la plus belle case créole de l'île. Autre point d'intérêt de St Leu : Kelonia, la «ferme» aux tortues. Après cette visite, vous saurez répondre à la question suivante : la carapace des tortues se déforme-t-elle sous la pression de l'eau, durant leurs plongées ?

Et tant qu'à découvrir des tortues, le mieux est de les voir dans leur habitat naturel. Première méthode : le parapente, depuis les hauts de St Leu et en atterrissant sur la plage derrière Kelonia ! Oui, c'est surprenant comme méthode mais, depuis la sellette d'un parapente, vous aurez un excellent point de vue sur le récif de corail : les petits ronds sombres dans l'océan, sont des tortues ! Mais, le meilleur moyen pour voir des tortues marines dans leur habitat naturel reste la plongée sous-marine. Et à la Réunion, il y a un site de plongée fabuleux pour ça : la Passe de l'Hermitage avec sa station de nettoyage où les tortues arrivent à la queue-leu-leu pour se faire dorloter ! Si en plus, vous avez la chance de faire cette plongée avec le chant des baleines australes en bande sonore, je crois bien que vous aurez fait la plus belle plongée de l'île de la Réunion ! Vous pourrez ensuite essayer le spot de plongée situé derrière la Pointe au Sel : la vie y est foisonnante (mais attention, je parle bien du site situé derrière la Pointe au Sel et non pas la Pointe au Sel en elle-même qui est juste un site pour se taper une narcose à 50 mètres, avec une chance minime de voir passer un thon de manière subliminale, au loin dans le bleu).

Après tant d'émotions, il est maintenant temps de vous réconforter en mangeant un morceau ! Direction les marchés forains de St Paul ou de St Pierre où vous pourrez acheter des samoussas, des bonbons piments et autres spécialités créoles comme la succulente sarcive (du porc ou du poulet mariné et grillé) ! Prenez-en un échantillon et allez pique-niquer au cap La Houssaye où passent au large, pendant l'hiver austral, les baleines... A moins que vous préfériez prendre un sandwich bouchons gratiné avec des frites et de la mayonnaise, le must en matière de sandwich à la Réunion ! Je blague... Les (petits) bouchons réunionnais sont en fait des raviolis chinois : une boulette de viande (porc ou poulet) enveloppé dans de la pâte et cuite dans l'eau bouillante. Ces bouchons sont très bons, surtout ceux épicés au combava (un petit agrume), mais dans un sandwich, bof... Je les préfère de loin nature, juste trempés dans une sauce soja ou pimentée ! En dessert, vous pourrez acheter sur les marchés, de délicieux gâteaux, comme celui à la patate douce, mon préféré ! A noter que sur les marchés forains, vous pourrez aussi trouver des gousses de vanille Bourbon mais attention à sa provenance : souvent il s'agit de vanille de Madagascar ! Ce n'est pas un problème en soi, c'est aussi de la vanille Bourbon, mais elle ne doit pas être vendue au même prix que celle de la Réunion qui est d'une qualité supérieure (mais celle de Madagascar est aussi très parfumée et se conserve très bien au congélateur).

Par contre, pour manger de bons plats réunionnais, il vous faudra vous rendre dans les gîtes, tables d'hôtes ou restaurants réunionnais, comme par exemple, l'Auberge du Relais à St Leu (même si les plats préparés de «Bourbon Salaison», que l'on trouve en supermarché, sont de très bonne facture). Il vous alors faudra goûter au cabri massalé (qui ressemble vaguement colombo de cabri des Antilles), au civet zourite (un civet au poulpe, mon plat réunionnais préféré, c'est excellent), au rougail saucisse (le plat emblématique de la Réunion, il se doit d'être préparé avec de la saucisse fumée traditionnelle), au boucané ti'jacques (le fruit du jacquier, préparé avec de la poitrine fumée traditionnelle, c'est très bon), au boucané bringelle (des aubergines préparées avec de la poitrine fumée traditionnelle, un délice), au cari baba figue (le baba figue est la fleur du bananier) et autres caris, comme ceux épicés au combava (un petit agrume, ressemblant à un citron vert tout fripé, mais très goûteux), au sauté mines (des nouilles chinoises, mais en meilleur puisque c'est un plat réunionnais, je suis un peu chauvin ;-)) et bien sûr, les plats à base de chouchou ou de brèdes (les feuilles et les tiges des chouchous)... J'en salive en me remémorant tous ces plats, la cuisine réunionnaise est l'une des raisons principales de nos voyages réguliers dans cette magnifique île ! Et bien évidemment, tout repas réunionnais se finit par un petit verre de rhum arrangé qui est généralement offert dans les bons établissements. Pour clore ce dernier chapitre consacré à la gastronomie, je recommande le chocolat Mascarin, surtout le chocolat blanc – goyavier (un petit fruit rouge, très goûteux, mais dont le goût n'a pas grand-chose à voir avec la goyave). Ce n'est pas un chocolat d'une extrême finesse mais on ne le trouve qu'à la Réunion et il a un goût de reviens-y (à la Réunion) !

Voilà, j'ai fait le tour rapide de ce qu'il faut faire, voir et manger à la Réunion. J'ai certainement oublié plein de choses (comme la bière locale, la Dodo : ce n'est pas une bière d'exception mais elle est bien meilleure qu'une Kro et elle a aussi un goût de reviens-y) mais je pense que j'ai mentionné le principal. Bien évidemment, vous pourrez retrouver tout ça en détail dans nos carnets de voyage sur http://amvdd.fr (en faisant attention aux dates des voyages, notre premier voyage dans cette île fabuleuse date de 2004 et il est passé de la lave sur la route nationale depuis cette année-là ;-))... Puis, n'oubliez pas que l'île de la Réunion est toute proche de Mayotte qui est un paradis pour les plongeurs avec son merveilleux lagon (on peut y faire des plongées aussi extraordinaires qu'en Nouvelle-Calédonie, mais sans le tarif exorbitant pratiqué par les clubs du caillou).

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2018 AMVDD.FR