Un monde sous L.S.D !

Publié le 10-Décembre-2016, par Christophe.

Dessin évolution du maillot de bain

La principale préoccupation de Lucy, notre ancêtre commun, devait être : manger ou être mangé ! Mais pourquoi en sommes-nous toujours là dans nos sociétés occidentales où ceux qui ne manquent vraiment de rien, sont toujours sur ce mode poussé à outrance en spoliant plus de 90 % des ressources de la Terre et en poussant une partie importante de la population dans la grande misère, terreau fertile pour les religieux de la haine ? Certains en entendant «Croissez et Multipliez» ne pensent qu'à leur dividendes alors qu'une stagnation, voire une baisse, de leurs dividendes serait profitable à la planète ! D'autres en entendant «Croissez et Multipliez» ne pensent qu'à baiser comme des lapins, parce qu'il faut être nombreux pour combattre ensemble les prédateurs (presque tous exterminés aujourd'hui en occident) ou pour s'accaparer les ressources naturelles contre la «tribu» adverse (bien évidemment, aux profits de ceux qui pensent exclusivement à leurs dividendes)... Mais, ne pourrait-on pas sortir un jour du mode «prédateur / proie» qui continue invariablement de régir notre société, menant invariablement vers la catastrophe mondiale au niveau environnemental ?

Alors, les nommés de l'année 2016 dans la catégorie «infâmes prédateurs de l'Humanité», sont : DAECH, Boko Haram, les Shebab somaliens, Kim Jong-il, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdoğan, Xi Jinping et Donald Trump ! Et le vainqueur 2016 est : Donald Trump ! Bah, oui ! Daech, Boko Haram et les Shebab ont certes continué à décapiter à tour de bras mais ça ne date malheureusement pas de cette année. Vladimir et Bachar, dictateurs dans leurs pays respectifs, ne sont pas, non plus, les petits nouveaux de l'année... Kim Jong-il a essayé de nous faire très peur avec son missile longue portée et sa bombe nucléaire mais dès qu'il aura perdu le soutien de la Chine, il devrait, espérons-le, ne rien faire avec ses jouets dont on ne sait même pas s'ils fonctionnent réellement. Erdoğan et l'emprisonnement de milliers d'opposants après un punch raté contre son régime autoritaire : pas mal mais pas suffisant pour être une menace mondiale. Xi Jinping cherche à jouer à la bataille navale avec les USA et le Japon mais, de toute façon, contre les américains, il a déjà gagné puisqu'il a leur pognon et leurs emplois ! Mais Trump, lui, c'est vraiment le mec de l'année qui m'a fait le plus peur ! C'est, pour moi, le prédateur le plus dangereux de l'Humanité qui a fait la une de l'actualité en 2016 ! Mais cela dit, les autres candidats républicains, comme Ted Cruz, faisaient encore plus peur.

Aux USA, ils ont du pétrole mais il n'y a pas la moindre bonne idée dans la tête de ce Trump et de ses électeurs. Premièrement, les mexicains ont certainement mieux à faire que construire un mur entre eux et les électeurs de Trump. Le gouvernement mexicain devrait plutôt combattre la corruption, le trafique de drogue et la pauvreté dans leur pays. Bref, financer des mesures qui permettraient aux mexicains de vivre dignement dans leur pays, au lieu d'essayer de franchir le Rio Grande au péril de leurs vies... Les Américains qui ont voté Trump pour cette idée stupide, ne se rendent même pas compte de la réalité : leurs emplois, oui, ce sont les mexicains qui les ont, mais pas ceux qui ont immigré aux USA ! Ce sont ceux qui travaillent, sous payés, dans les usines au Mexique où sont fabriquées les voitures des Américains (entre autres), pour augmenter les bénéfices des milliardaires américains comme Trump ! Les Chinois ont le reste de leurs emplois, pour fabriquer leurs smartphones ou leurs télés, etc, etc, (mais pas leurs vêtements, ils sont fabriqués au Bengladesh par des enfants), toujours pour le bénéfice de milliardaires américains comme Trump !

Deuxièmement, les électeurs de Trump voulaient redorer l'image de leur pays ? Mais en faisant découvrir leur candidat au monde entier, je crois que les électeurs de Trump ont vraiment réussi à changer l'image de leur pays (si ce n'était pas déjà fait) : c'est un pays peuplé de gros imbéciles ! Croire à tant de promesses irréalisables, répondant de manière absurde à des attentes qui semblent pourtant légitimes pour certaines, c'est vraiment d'une stupidité incroyable... Certains vont me répondre que Trump est un gentil chrétien, qu'il ne va pas tous nous tuer, qu'on est du même bord, on est aussi des gentils chrétiens, n'est-ce pas ? Sauf que si ce taré venait à balancer une bombe nucléaire sur DAECH en Syrie (cette idée farfelue est totalement de l'ordre du possible avec cet individu car il a promis de régler le problème DAECH en 3 mois, en évoquant l'utilisation de l'arme nucléaire lors d'un de ses meetings électoraux), je crains que toute la planète souffrirait des retombées radioactives, les «méchants» musulmans mais aussi les «gentils» chrétiens occidentaux ! Puis, le peu qu'un système d'autodéfense russe s'emmêle les pédales et balance en représailles, des missiles sur les USA ou l'Europe de l'Ouest... J'espère que je divague en reprenant le scénario d'un mauvais film d'anticipation mais, quoiqu'il en soit, les idées de Trump quant à la protection de l'environnement sont un désastre pour la planète, rien qu'en voulant autoriser les compagnies américaines à polluer comme bon leur semble, en sacrifiant la planète sur l'autel du «Dieu Dollar» et c'est vraiment ce qui me fait le plus peur dans cette personne méprisable !

Beaucoup d'observateurs trop éclairés ont critiqué le fait que le prix Nobel de la paix soit décerné à Barack Obama lors de son élection en 2008, mais avec le recul, c'était une bonne chose ! Vu le nombre de tarés, souvent électeurs de Trump, dans ce pays, prêts à flinguer tout ce qui est noir, Barack Obama a bien eu du mérite d'être un président noir dans ce pays, sans se faire descendre... En parlant de grand Homme abattu par des tarés, ça me fait penser à Martin Luther King qui lui était un grand homme, contrairement à Trump que ses électeurs idolâtrent pourtant comme le messie américain allant sauver leur pays ! Martin Luther King a été capable de faire avancer la société américaine dans le bon sens, par son combat politique et, surtout, par la non-violence ! Ce genre de personne devrait être un modèle pour l'Humanité (même s'il a été pasteur, on ne peut pas être parfait ;-)). D'ailleurs, je pense qu'au lieu de célébrer la naissance d'un être imaginaire à Noël, l'Humanité devrait célébrer les grands Hommes, ceux qui ont changé le monde, par leur combat politique : Aung San Suu Kyi, Nelson Mandela (malgrè son passage à la lutte armée avant son arrestation), Martin Luther King ou encore Mahatma Gandhi...

Pour conclure, les temps changent, il faut l'accepter et ne pas de se bloquer sur de vieux concepts maintenant dépassés comme celui de «prédateur / proie» auquel se raccrochent les électeurs du monstre de couleur orange (non, pas Casimir mais Trump, suivez un peu ;-)) ! Ce n'était pas forcément mieux avant, c'est juste que c'était différent ! Puis, je rappelle que la devise de l'Humanité devrait être : Carpe Diem ! Profitez de la vie ! Elle est trop courte pour que vous en gâchiez une partie, ou la totalité, au nom de la grandeur d'un pays, de sa gloire financière ou militaire (même si on a besoin d'une armée pour se protéger des tarés qui pensent le contraire) ou en suivant les préceptes avariés de vieilles fables religieuses datant de quelques milliers d'années. Je sais : «Carpe Diem», ça date aussi de plus de 2.000 ans. Ce n'est malheureusement pas devenu un précepte universel mais c'est loin d'être un concept dépassé ! Tout compte fait, ça devrait être Horace que l'Humanité devrait célébrer le 24 décembre prochain ! Quoiqu'il en soit, bonnes fêtes de fin d'année et bon solstice d'hiver ! Et laisser les dindes en paix, ces pauvres grosses proies ne vous ont rien fait ;-) !

PS : Au fait, «dans la catégorie méchant islamiste contre les gentil chrétiens», j'ai juste une question pour ceux qui pensent que la réforme de l'orthographe française (je ne dis pas si cette réforme est justifiée ou non, mais elle m'aurait permis d'avoir de meilleures notes à l'école, lors des dictées ;-)) est pondue par (je cite) des «lécheurs de babouches» (là aussi, ressort un sentiment d'être une proie devant les prédateurs qui «envahissent» notre pays) : pourquoi «oignon» se prononce (et peut maintenant s'écrire) «ognon» ? Parce que le son GN n'existait pas en latin. Les Espagnols ont inventé la ñ, au moyen-âge mais les Français ont hésité entre NI (qu'on trouve dans Bretanie), NGN (cf. la ville de Longny-au-Perche, à prononcer Logny), GN (qui a finalement prévalu) et IGN (justement, dans oignon). Le nom de «Michel de Montaigne» se prononçait au seizième siècle «Montagne». Et on maintient les deux orthographes selon qu'on «serre la pogne» de quelqu'un et que l'on «a de la poigne» : la prononciation poigne, le poignet, est aujourd'hui considérée comme correcte, mais à l'origine il s'agissait d'erreurs, commises par des gens qui prononçaient ce qu'ils lisaient. Cela n'est pas de moi, c'était un commentaire lu sur un site Web 2.0, que j'ai bien apprécié !

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2018 AMVDD.FR