Only in the West ?

Publié le 7-Novembre-2020, par Christophe.

BD only in the west - 1

BD only in the west - 2

BD only in the west - 3

Ah, l'Ouest Américain et ses paysages tant mis en valeur dans les westerns de John Ford ou ceux de Sergio Leone, c'est-à-dire les westerns spaghettis tournés en Andalousie... Ce sont des paysages que nous avons vus ou revus maintes et maintes fois (ou que nous avons cru voir dans le cas des décors des westerns spaghettis) et nous avons l'impression que ce sont les plus beaux paysages de la planète, ceux qu'il nous faut voir avant 70 ans, sous peine d'avoir quel que peu gâché sa vie (mais attention, la Grolex au poignet à 50 ans reste tout de même la condition nécessaire et suffisante pour ne pas avoir gâcher sa vie). Inutile de nier, surtout pour ceux de ma génération, car traverser l'Ouest Américain par la route 66, au guidon d'une grosse moto bicylindre et pétaradante, est un fantasme assez généralisé dans la population française. Même si mon premier voyage était consacré à la Patagonie Argentine, découvrir les USA était l'objectif de mon second voyage en 1991 (au détail près que les chaussures de randonnée me font bien plus fantasmer qu'un truc à deux roues qui fait plein de bruit) mais aussi celui de notre voyage de noces en 1996 (et nous y sommes même retournés ensuite, une dernière fois en 1999). Mais l'Ouest Américain est-il vraiment la plus belle région du monde ? Je vais dons tenter de répondre à cette question épineuse, de la manière la plus objective possible, ce qui n'est pas dans mes habitudes (et sans parler du guignol de Trump et des tueries de masse, malheureusement trop fréquentes dans ce pays qui n'est pourtant pas en guerre sur son territoire national ; et là, il faut avouer que ce n'est vraiment pas dans mes habitudes quand je parle de ce pays).

L'Ouest Américain, c'est tout d'abord le Grand Canyon du Colorado, avec ses strates multicolores, qui n'a pas son pareil ailleurs dans le monde, même s'il est talonné de très près par d'autres canyons comme le canyon de Colca au Pérou qui est bien plus profond que son homologue américain (puis, même les gorges du Verdon ne font pas pâle figure devant le Grand Canyon, même si ses couleurs sont bien différentes de celles des gorges du Colorado). Par contre, «Bryce Canyon» dans l'Utah (notre parc américain préféré) avec ses milliers de cheminées de fée est certainement inégalable en beauté car il semble qu'aucun autre site naturel au monde n'arrive à sa cheville. Nous avons bien vu quelques cheminées de fée sur les flancs du volcan Teide à Tenerife mais ces quelques pitons rocheux n'étaient que du pipi de chat par rapport à ceux de «Bryce Canyon». Bien évidemment, avant de décréter que «Bryce Canyon» est le plus beau paysage du monde, il nous faudrait visiter la Cappadoce en Turquie, voyage que nous prévoyons de faire un jour, car cette région turque est certainement la seule à rivaliser avec «Bryce Canyon». Mais pour l'instant, laissons le premier prix de beauté (sans passer par la case départ, ni toucher 20.000 $) au canyon américain ! Avant de finir ce paragraphe, il me faut bien évidemment évoquer le parc de Yellowstone et ses nombreux geysers et bassins géothermiques. Vu la multitude des sources d'eau chaude de ce parc situé au dessus d'un super-volcan (un genre de monstre qui peut mettre un terme rapidement au réchauffement de la planète), il semble lui aussi inégalé, même si la vallée de Whakarewarewa en Nouvelle-Zélande (pays qui abrite 10 % des geysers du monde) ou la Vallée des Geysers de la péninsule du Kamtchatka (Russie) pourraient être des sites aussi surnaturels que Yellowstone. Quoi qu'il en soit, rien qu'avec ces trois parcs majeurs de l'Ouest Américain (et il y en existe bien d'autres comme Yosemite, Zion, «Arch N.P.» ou «Monument Valley»), il est incontestable que cette région du globe soit l'une des plus belles du monde, mais peut-elle vraiment être élue comme la plus belle région du monde ? Cela pourrait être le cas car je n'ai fait que comparer ces parcs américains avec d'autres sites disséminés à travers la planète...

Première prétendante : l'île de la Réunion ! La hauteur de certains remparts (falaises) encerclant les cirques de l'île, avoisine la profondeur du Grand Canyon mais les cirques réunionnais dépassent incontestablement le canyon du Colorado sur le critère de la verticalité. Puis, les gorges de la Rivières des Remparts (entre autres) sont aussi assez époustouflantes ! De plus, pour le critère «couleurs», entre le vert de la végétation, le gris-noir de la roche des remparts de l'enclos du Piton de la Fournaise et les déclinaisons de couleurs de la Plaine des Sables, c'est simple : le Grand Canyon est battu à plate couture (avec beaucoup de mauvaise foi, certes...). Par contre, il n'existe pas de (vrai) geyser sur l'île de la Réunion, bien qu'il y ait des sources d'eau chaude et des souffleurs sur la côte, c'est-à-dire des trous par lesquels les vagues s'engouffrent et ressortent à la manière d'un geyser. Cependant, le Piton de la Fournaise permet, de temps en temps, de contempler de véritables éruptions volcaniques qui doivent surpasser en sensationnel les éruptions du geyser «Old Faithful» de Yellowstone (sauf que l'on est régulièrement chanceux pour voir des éruptions de geysers à Yellowstone, ce qui est loin d'être le cas sur l'île de la Réunion... Mais pour celui qui verra une éruption volcanique à Yellowstone, on ne pourra pas vraiment dire qu'il sera chanceux :-$). Enfin, à ma connaissance, il n'existe pas de cheminée de fée sur l'île de la Réunion bien que des particularités géologiques particulièrement impressionnantes soient présentes en nombre sur l'île. Quoi qu'il en soit, je pense qu'en seulement 2.500 km² (superficie deux fois plus petite que celle du parc national du Grand Canyon), l'île de la Réunion concentre en son sein, des paysages à couper le souffle et que cette île française n'a vraiment pas à pâlir devant les parcs de l'Ouest Américain, mais alors pas du tout ! Et sincèrement, s'il y a un endroit au monde où j'aimerai habiter, c'est bien à la Réunion et pas dans Utah, l'Arizona ou la Californie, états américains où l'on ne peut pas déguster un excellent civet zourite, contrairement à l'île française !

Alors, quel région ou pays pourrait encore plus dépasser en beauté l'Ouest américain ? Un pays qui posséderait un très grand canyon comme celui de «Fish River Canyon», surpassant presque le Grand Canyon du Colorado en terme de grandeur, et un pays qui abriterait des particularités géologiques époustouflantes comme le Spitzkoppe ou «Dead Vlei»... De plus, ce pays posséderait dans un immense parc naturel, avec des lions, des gnous, des zèbres, des girafes, des oryx, des hyènes, des éléphants, etc... (et n'oublions pas, les otaries à fourrures sur sa côte). Même si nous n'avons pas vu de cheminée de fée (mais dans le désert, il doit sûrement y en avoir) ou des geysers dans ce pays (mais il y a des sources d'eau chaude), je pense tout de même que la Namibie possède bien plus de points d'intérêts que l'Ouest Américain, du fait de sa population, de sa faune et de ses paysages à couper le souffle, en particulier ceux de la région de Sossusvlei ! Si retourner en Namibie est toujours dans la liste de nos futurs projets de voyage, ce n'est pas vraiment le cas pour l'Ouest Américain où pourtant, nous pourrions aller visiter «The Wave» (mais avec le tirage au sort pour obtenir le permis de visite, la probabilité de pouvoir arpenter cet endroit, est plutôt faible). Certes, il faut avoir l'esprit un peu aventureux pour la Namibie mais visiter ce magnifique pays n'est pas infaisable, loin de là, surtout en voyage de groupe (à ce propos, je rappelle qu'être au volant d'un gros SUV sur une highway américaine ne fait pas de vous un aventurier). Les campings en Namibie sont bien mieux qu'aux USA (où c'est pourtant pas mal) et côté nourriture, un braai avec un bon shiraz sud-africain, franchement, ça n'a rien a voir avec un hamburger (même maison) et une (infâme) Budweiser !

Finissons maintenant la revue des lieux extraordinaires de la planète, surpassant l'Ouest Américain, par l'île qui est un condensé de toutes les beautés de la Terre, réunies sur 103.000 km². C'est une île volcanique où se trouve Geysir, la source d'eau chaude éruptive qui a justement donné son nom aux geysers (mais Strokkur est bien plus impressionnant que Geysir, vu que ce dernier est un gros paresseux), une île qui possède de nombreux canyons, pas aussi impressionnants que le Grand Canyon mais où tombent des chutes d'eau particulièrement remarquables comme celles de Dettifoss ou de Gullfoss, et enfin, une île où des paysages lunaires côtoient des paysages verdoyant (certes, il y pleut beaucoup, surtout dans le sud). Puis, le canyon de Fjaðrárgljúfur, situé bien évidemment sur cette île, abrite des pitons rocheux ayant presque la forme de cheminée de fée... Mais cette île possède surtout de magnifiques glaciers (pour combien de temps encore ?) : ils peuvent bien combler l'absence de cheminées de fée, non ? En tous cas, il y a un indice qui ne trompe pas : si dans les années 50 à 70, l'Ouest Américain était la star du cinéma hollywoodien, c'est maintenant l'Islande qui a les faveurs d'Hollywood pour servir de décors (Star Wars, James Bond, Prometheus, Interstellar, «Game of Thrones», etc...) ! De plus (et c'est le plus important, même si cela met à mal l'objectivité de cet article [:,]), l'Islande reste dans nos projets de voyage : c'est une île pas trop éloignée de l'Europe, où il nous reste tous les fjords du nord-ouest à visiter, ainsi que l'intérieur de l'île (même si côté aventure, il faut passer un cran au dessus par rapport à la Namibie pour traverser l'intérieur, mais ce n'est pas infaisable)... Au passage, l'Islande, c'est aussi l'aventure culinaire extrême : qui n'a pas jamais essayé de manger un morceau de quatre millimètres-carrés de requin faisandé, n'est pas un vrai aventurier ! Malheureusement, il faut savoir que l'île est extrêmement dangereuse pour le porte-monnaie (bien que la criminalité soit quasi-inexistante sur l'île) : le coût de la vie y est très cher ! Il fallait bien quelques petits hics dans ce paradis du voyageur...

Pourquoi dénigrer un pays pour la soi-disant absence de beaux paysages à la hauteur de ceux des USA ou porter aux nues l'Ouest Américain (où la nudité est très mal vue, sauf dans les bars glauques, le paradoxe des US...) ? Des paysages magnifiques, il y en a partout sur la planète et pas que dans l'Ouest Américain. Et encore, je n'ai évoqué que trois régions particulièrement remarquables en dehors des USA, mais en Argentine, au Chili, au Pérou, en Bolivie, en Afrique du Sud, au Sénégal, au Kenya, en Tanzanie, à Madagascar, au Viêt Nam, au Japon, à Bali, aux Philippines, en Jordanie, en Italie, en Grèce, en Croatie, en Ecosse, en Irlande ou encore au Canada, il y a aussi des paysages époustouflants, rien que pour les pays que nous avons visités (cf https://www.amvdd.fr, bien évidemment ;-)). En faisant quelques recherches sur internet, des cheminées de fée, on en trouve aussi en République Tchèque (le Paradis de Bohème) ou en Italie (les pyramides de Platten au Tyrol du Sud - Italie). Pour visiter un immense canyon, on peut aussi se rendre dans le parc national de Vikos-Aoos en Grèce... Pour les geysers, j'ai déjà évoqué l'Islande, la Russie et la Nouvelle-Zélande mais il y en a aussi au Japon. Il y a même un geyser d'eau froide en Allemagne (du gaz carbonique propulse l'eau jusqu'à 60 mètres de hauteur)... Ma conclusion est donc sans surprise : voyagez donc pour vous en rendre compte par vous-même, sans idée reçue ou préconçue ! Et si vous dégagez trop de CO2, dites que le réchauffement climatique est de la faute des Allemands et de leur geyser d'eau froide...

PS : Sinon, pour limiter vos dégagements de CO2 et quand-même vous croire dans «Bryce Canyon», il y a bien les Orgues d'Ille-sur-Têt, dans les Pyrénées Orientales, mais c'est plus petit (les très belles gorges de Galamus, toutes proches, ne vous feront certes pas le même effet que le Grand Canyon mais vous pourrez aussi visiter les châteaux de Peyrepertuse ou de Quéribus situés à proximité des gorges, dans l'Aude, un très beau département français ;-)) !

Post-PS : Et une veille de 1er avril, certains gros malins auraient vu une éruption du geyser du «Grand Escaldadou» à Amélie-les-Bains dans les Pyrénées Orientales... Je ne raconte pas de bêtise, cherchez bien sur internet ;-) !

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2021 AMVDD.FR