Pour sauver la planète, portez une capote !

Article n° 189, publié le 4-Décembre-2021, par Christophe.

BD écolos des villes - 1

BD écolos des villes - 2

Prenons un peu des nouvelles de la planète, histoire d’énerver un peu l’écolo des villes, celui qui passe son temps sur internet (système énergivore, mais cela ne pose pas de problème puisque notre écolo des villes compense en utilisant un vélo-cargo pour déplacer la nombreuse progéniture de sa famille recomposée ; je sais, ça fait cliché, mais ces écolos des villes n’en sont pas non plus à quelques clichés près) pour prôner leur bonne parole environnementale (ou pour être exact, leurs idées simplistes) et dénoncer les voyageurs qui détruisent la planète en prenant l’avion (n’oublions pas que d’après ces énergumènes, l’aérien ne doit plus faire rêver et que leur sentence est irrévocable, même si l’avion pourrait certainement devenir moins polluant dans l’avenir)... Il faut dire qu’en ce moment avec la pandémie de Covid-19, tout le monde s’en prend aux voyageurs, accusés de répandre le coronavirus et de détruire la planète alors que je ne m’estime absolument pas coupable des ces deux chefs d’accusation, ni responsable. En revanche, si tout le monde réfrénait son instinct grégaire, ça irait peut-être mieux, mais je reviendrais sur ce point précis le mois prochain... Aujourd’hui, je compte juste tenter de faire réfléchir les écolos des villes qui devront m’expliquer un jour comment ils comptent faire pour sauver la planète avec leur vélo-cargo, leur tofu et leur lait de soja ?

➜ Tout d’abord, point important n° 1 : au premier semestre 2020, les réductions drastiques d’activité liées à la crise sanitaire (les confinements) ont engendré une baisse de 8,8 % des émissions de CO2 par rapport à l'année précédente, mais en décembre 2020, les émissions de CO2 étaient déjà 2% au-dessus de celles de décembre 2019...

➜ Point important n° 2 : pour tenter limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C, il faudrait justement réduire les émissions de gaz à effet de serre de 7,6 % par an. Mais d’après les experts climatiques, la baisse conjoncturelle du premier semestre 2020 ne devrait avoir qu’un effet «négligeable» à long terme, avec environ 0,01 degré de réchauffement évité d’ici à 2050...

➜ Point important n° 3 : avant la pandémie, le transport aérien était responsable de 2,8 % des émissions globales de CO2.

➜ Point pas très important, ou presque : la respiration humaine représente 4 % des émissions globales de CO2, soit plus que le transport aérien...

➜ Point important n° 4 : à cause de la pandémie, le trafic mondial de passagers dans l’aérien s'est effondré de 66 % en 2020, la baisse a continué à être très importante en 2021 et d’ici la fin 2022, le trafic aérien n’aura vraisemblablement retrouvé que 72 % des niveaux de 2019...

➜ Autre point pas très important, ou presque : cette année 2021, avec la pandémie, la mode a été au camping-car pour les vacances, c’est-à-dire un engin qui consomme environ 10 litres aux 100 km pour les plus légers, contre un peu moins de 5 litres aux 100 km par passager pour un trajet en avion (donc un couple ayant parcouru 3.000 km en camping-car a émis grosso-modo autant de CO2 que s’il avait parcouru la même distance en avion).

➜ Point important n° 5 : un enfant de moins dans un couple occidental (attribut qui correspond aux écolos des villes), c'est 40 tonnes d’émission de CO2 par an de gagné ! Et 40 tonnes de CO2, c’est l’équivalent de 40 vols aller-retour Paris - New-York par an (pour un passager).

Bien évidemment, tous ces chiffres sont vérifiables auprès d’organismes fiables, bien qu’on puisse en trouver d’autres provenant d’autres organismes tout aussi fiables (ce qui signifie qu'en gros, chacun a les chiffres qui l’arrangent). Alors, considéré que l’activité humaine s’est arrêtée de manière drastique début 2020, que cela ne suffira pas pour éviter un réchauffement de la planète de plus de 1,5 °C et que la part de l’aérien depuis le début de la pandémie, ne doit plus être que de l’ordre de 1 % des émissions globales de CO2, on fait comment :

1- on continue de taper sur les voyageurs, même s’ils n’ont pas enfant,

ou

2- on demande aux écolos des villes de mettre une capote quand ils refondent une nouvelle famille ?

Vous avez le temps pour répondre car vu l’inertie du phénomène de réchauffement, la planète ne va pas se refroidir de sitôt. Même si vous vous mettez en apnée, en arrêtant de manger et de travailler dès maintenant, les 1,5 °C de réchauffement vont certainement être largement dépassés d’ici quelques années... Au fait, dans ces conditions, pourquoi vouloir des enfants, n’y a-t-il pas déjà assez d’hommes sur Terre pour la détruire ? En tous cas, vouloir diminuer les émissions de CO2 en commençant par le secteur qui en émet moins de 2 %, n’est pas la méthode la plus efficiente qui soit, mais je dis juste ça comme ça. Il faudrait peut-être commencer par les secteurs les plus émetteurs... Mais tapons sur les voyageurs, ces saletés qui ravagent le monde, c’est tellement plus simple !

PS-1 : A noter qu’en aucun cas, je ne critique l’écolo des champs car il est trop occupé à faire tourner son exploitation agricole bio et il n’a pas le temps de délirer sur internet, contrairement à l’écolo des villes (et moi).

PS-2 : Je suis dans une certaine mesure écolo, je fais attention à l’environnement (si, si), je ne nie pas que le réchauffement de la planète est dû à l’Homme, mais ils font chier tous ces énergumènes qui veulent dicter mes rêves, alors que mes émissions de CO2 sont bien plus faibles que la moyenne des occidentaux, et certainement même plus faibles que celles de l’écolo des villes «moyen», surtout depuis fin 2019... Au passage, pour mieux comprendre le problème des idées «simplistes» des écolos des villes, relisez ces articles toujours d’actualité : «Je vois du CO2 partout, partout !» et «To fly or not to fly ? That is the question !».

PS-3 : Faites une bonne action pour l’environnement, faites-vous vacciner contre le Covid-19 ! En effet, si le vaccin rend vraiment infertile (ce qui reste malheureusement à prouver), vous lutterez efficacement contre la surpopulation qui régne sur la Terre et vous limiterez ainsi vos émissions de CO2 ! ;-)

-- Accueil du blog --
-- Article précédent du blog --
-- Article suivant du blog --
-- Carnet de voyage --
© 2022 AMVDD.FR